Avec BOIS-DE-CHAUFFAGE.NET :
1/ Comparez les offres de bois Comparez les offres de bois de chauffage & pellets
2/ Choisissez votre fournisseur Choisissez votre fournisseur
3/ Commandez en direct Commandez en direct
Vous appréciez ce site ? partagez-le :

"Allumer le feu"...cela a déjà été chanté, mais il est plus rare d'entendre des conseils pour bien allumer le feu...de sa cheminée ;)

C'est ce que vous trouverez dans les articles de cette rubrique :
- Comment allumer son feu de bois ?
- Un comparatif des meilleurs allume feux
- Précautions à prendre avant d'allumer un feu.

Nous avons aussi listé les problèmes que l'on rencontre trop souvent quand on veut lancer son appareil de chauffage au bois.


- Des conseils pour allumer un bon feu de bois

Allumer un feu, c'est simple. Le faire efficacement et proprement pour que le feu prenne rapidement, c'est plus compliqué !

On vous explique la méthode inversée (allumage par le haut) ou "top down" en Anglais.

Si vous ne la connaissez pas, lisez cet article et regardez la video.
C'est étonnant, cela demande un peu de préparatif mais cela fonctionne superbement bien !

On évitera d'utiliser des petits bois traités, du papier journal coloré...tout cela n'est pas bon pour l'air que vous respirez !


- OK on a la bonne méthode 
* des buches assez sèches
* des buchettes pour le petit feu
* et quel allume-feu utiliser ?

On a fait un comparatif : L'allume-feu "écologique" qui a duré le plus longtemps a tenu 11 minutes... largement de quoi lancer le feu !


- Gérer les cendres, l'arrivée d'air, le ramonage, éviter les produits dangeureux...
voilà les conditions pour gérer l'allumage sans danger.


- Parfait, on a la méthode et les bons outils ...mais parfois cela ne fonctionne pas.
Pourquoi ?
Les raisons possibles sont multiples, on a essayé de les lister et d'envisager un début de solution pour chacune.
Cela a donné cette liste des problèmes récurrents avec du bois de chauffage.

Les avantages de la livraison de bois de chauffage




La livraison de bois de chauffage, c’est économique (location véhicule, carburant…)
 

ON l'a vu dans l'introduction, produire du bois peut etre dangereux.
Est-il raisonnable de prendre de tels risques pour une consommation de 5 stères par an ? 
 

Passer de nombreuses heures en forêt, c’est un travail physique qui peut très vite ressembler à une corvée. Sans compter qu’il faut prévoir d’acheter le matériel (tronçonneuse, remorque, merlin etc…) ainsi que les fournitures : essences et chaines de tronçonneuse, carburant pour le transport.

Il faudra distinguer les essences : le chêne,  le charme ou  le hêtre car ces essences doivent être stockés différemment pour qu’ils atteignent le taux d’humidité optimal et qu’au moment de la combustion dans votre poêle, ils dégagent le maximum d’énergie.

Vous ne disposez probablement pas d’un véhicule adapté au transport du bois. Il faut savoir qu’un mètre cube de référence (stère) a un poids considérable (entre 450 et 1080 kg), et que dans votre coffre, vous n’aurez ni la place pour y caler toutes les bûches, ni la capacité de chargement.

Vous devrez peut être louer un véhicule, faire plusieurs voyages, tout cela rime avec coût supplémentaire en carburant, usure, temps

Sans compter que la manutention supplémentaire de chaque bûche (et un stère, ça fait quand même un certain nombre de bûches) n’a rien de simple si vous avez un certain âge, ou souffrez d’un handicap.

 

Bien sur, la livraison par un professionnel, cela coute de l’argent. Quand on est livré en palette, les frais de livraison correspondant à environ 30% du cout total. Ce n’est pas rien !  Le prix de la livraison est tout de même moindre avec du bois énergie en vrac surtout si vous choisissez un fournisseur local.

Ne trouvez-vous pas que c’est  beaucoup plus simple de se faire déverser son bois en une fois à quelques mètres de son lieu de stockage ?


Il est bien plus facile de confier la transformation, le séchage, et la livraison à un professionneL Ils en existent des très bons en France capables de vous fournir un combustible de qualité. Vous les trouverez notamment dans cet annuaire en indiquant votre code postal en bas de cette page, dans le formulaire de recherche.
 

Voici un bel exemple de livraison sur palette : 

 

La livraison de bois de chauffage, c’est pratique (livré devant chez soi)
 

Si vous avez bien organisé l’endroit où vous stockez votre bois, le livreur pourra déverser votre commande directement dans votre cour, votre jardin, ou devant votre abri à bois. Vous pourrez ainsi procéder au rangement immédiatement, sans mobiliser votre énergie à ranger le bois pendant de longues heures (lire à ce sujet “où ranger son bois de chauffage”).

Autre détail, vous pourrez vous faire livrer toute la quantité de ce qu’il vous faut pour l’année, et même dans certains cas en accord avec le livreur, opter pour un paiement échelonné, tout en bénéficiant des meilleurs prix et conditions.

De plus vous laissez au livreur tous les aléas de la route (bouchons, intempéries).

Vous pourrez
- caler la livraison de votre bois le jour qui vous arrange,
- prendre les dispositions pour avoir de l’aide,
- préparer l’endroit où vous allez le stocker,
- et éventuellement, déplacer le bois qu’il vous reste de la dernière fois. (c’est mieux si vous voulez éviter que de vieux stocks s’accumulent au fond de votre bucher et puis autant consommer de suite le bois de qualité qui est déjà bien sec).

 

La Prise de RDV
 

Autre avantage, vous pouvez prendre  rdv pour la livraison, par mail ou par téléphone, inutile de vous déplacer.

Plus de mauvaises surprises, vous vous  mettez d’accord avec votre livreur de bois énergie sur le  jour et  l’horaire. Un bon  professionnel doit être capable de vous donner une tranche horaire. Vous en trouverez des très bons via l'annuaire Bois-de-Chauffage.Net.

Il faudra lui préciser les éventuelles contraintes :
- taille du portail,
- présence de câbles en hauteur,
- toitures,
- poids maximum autorisé sur certaines routes.
(lire aussi "nos autres conseils pour la livraison du bois de chauffage”).

Si des voitures stationnent dans votre rue, prenez la précaution de prévenir leurs propriétaires afin que les abords de votre cour soient libres : la manoeuvre  sera plus facile pour le chauffeur.

 

 

En résumé,
il peut être tentant de faire son bois, mais à quoi bon risquer de se blesser puisqu’il y a de très bon professionnels en France qui viennent  vous livrer votre combustible déjà sec et prêt à l’emploi devant votre porte. Ils vont même jusqu’à vous expliquer comment et où le stocker.
Si vraiment vous avez besoin de dépenser votre énergie, un bon jogging ou une salle de sport, c’est moins risqué. (En novembre 2019, il y a eu 5 morts de bûcherons professionnels dans le grand Est. 5 morts en 1 mois, ça fait réfléchir, non ?)
 

Avec Bois-de-Chauffage.Net, vous trouverez des professionnels du bois énergie qui livrent partout en France.
Indiquez votre code postal dans le formulaire de recherche ci-dessous et constatez-le par vous même :
 

 

Le bois, une énergie saine



 

Choisir son bois de chauffage



Lorsqu'on achète du bois, la première chose qu'on regarde, c'est le prix.
La 2e ?
Le prix aussi ;)

Et si on regardait un peu plus le côut de l'énergie produite par votre appareil de chauffage ?!
Cela a un nom : c'est le prix du KW/H ou "KiloWatt / heure" en Euros.
Vous verriez  qu'un bois "pas cher" ne produit pas toujours une énergie "pas chere". 

D'où l'importance de faire les bons choix.

On va donc parler dans cette rubrique :
- du séchage
- de la taille 
- du service proposé
- des impacts écologiques
etc

Et puis il y a les erreurs habituelles qu'on croit être des pièges quand on n'a pas été préalablement informé:
NON ! 1 m3 de bois ne correspond pas toujours à 1 stère...c'est plus compliqué que cela.

Bon ce n'est pas le tout de vous donner plein d'infos.
Il faut des infos pratiques et des astuces et cà, vous les trouverez aussi dans nos articles si vous prenez le temps de les découvrir.

Bonne lecture !

 

 

Comment allumer son appareil de chauffage au bois ?



 
Cet article vient compléter cet article que nous avions déjà publié :
Pour commencer, et quel que soit votre appareil de chauffage, (sauf pour les poêles à granulés, dans ce cas vous n’avez pas grand chose à faire)  préparez votre matériel :
- Le bois : des bûches si possible pas trop grosses (10-12 cm de diamètre max, bien sèches, prenez la précaution de les rentrer un jour ou deux à l’avance), 
- du petit bois, de préférence d’une essence tendre (le petit bois c’est gros comme un doigt en principe)
-  et des allume feux
 
Le poêle  : vérifiez que les arrivées d’air primaire et secondaire sont ouvertes.
(la question de l’arrivée d’air est traitée plus en détail ici).  
 
Il existe deux méthodes, commençons par la plus simple :
 
 
 

Comment allumer le feu dans sa cheminée ouverte ?

 
 
Il s’agit d’un appareil de chauffage à foyer ouvert, vous pourrez l’allumer avec des journaux et du petit bois :
 
Première étape : dans le fond quelques feuilles de journal froissé (pas de papier glacé, ni celui des pub qu’on vous distribue en boite au lettre car les impressions couleurs utilisent des produits nocifs), par dessus quelques poignées de petit bois, et vous enflammez le papier avec une allumette. Evitez de vous brûler les doigts, c’est mieux pour la suite ;)
 
Deuxième étape : une fois que votre petit bois brûle bien, vous pouvez commencer à rajouter des bûches (2 ou 3) jusqu’à ce que vous ayez une belle flamme. Réduisez alors les arrivées d’air et profitez de la chaleur, les doigts de pied en éventail, comme à la plage, ou presque.
 
 

 

Comment allumer son feu de bois dans un poêle : l’allumage inversé par le haut ou top down 

 
 
Vous pouvez ici aussi procéder de la même manière, avec papier et petit bois.
Cependant sur certains types d’appareils de nouvelle génération il est déconseillé d’y brûler du papier. 
 
Nous vous conseillons d’utiliser la méthode de "combustion inversée" ou methode de la combustion en "top down" en Anglais), c’est à dire que le feu ira du haut vers le bas (si si, c’est possible) au lieu d'aller du bas vers le haut (cf. la méthode précédente pour les cheminées).
 
Cela consiste à mettre les bûches les plus grosses au fond du foyer et à terminer par le petit bois et par l’allume feu tout en haut.
Il faut savoir qu’avec méthode, le feu va être un peu plus long à prendre, comptez 10 min environ mais soyez patient, ça en vaut la peine !
 
 Et puis comme c’est souvent plus facile avec des images, voici une petite vidéo :


 
Le principe est simple : la combustion est d’autant plus efficace que la température de combustion est haute.
Alors quand le bois commence à prendre feu, la température du feu baisse, des gaz imbrulés sont libérés, cela produit des fumées, et le rendement énergétique baisse d’autant. Mais s’il y a un bois qui degagé de fortes flammes juste au dessus, il va bruler ces gaz pour les transformer en chaleur.
C’est mieux pour vous, c’est mieux pour la qualité de l’air : Tout le monde y gagne !
 
 
 

Comment allumer un feu de bois dans un insert ?

 
 
Pas de secret, vous procédez exactement de la même manière que pour votre poêle à bois avec un allumage du feu par le haut. 
 

 

 

Comment allumer un feu de bois vert ou humide ?

 
Et bien là non, n’essayez même pas. Ca ne s’allume pas bien du tout, et en plus ça pollue.
 
La température de la chambre de combustion ne peut pas monter correctement en température. L’énergie de votre bois va servir à produire de la vapeur…pas de la chaleur.

De plus, la vapeur d’eau dégagée par vos bûches restera sur les parois de votre poêle, et associée aux suies, ce mélange contribue à obturer votre conduit de cheminée, et pourrait aboutir à terme à un incendie (le satané "feu de cheminée").

Si votre bois est légèrement humide, on peut essayer d'utiliser les buches les plus fines pour démarrer. Elles seront plus sèches que les grosses et bruleront mieux.
Dans ces cas la, on peut aussi utiliser du bois densifié (1/2 briquette par exemple) qui va servir d'allume feu géant. Il enflammera les buches de bois après avoir libéré une partie de l'eau qu'elles contiennent (ce n'est donc pas idéal mais cela fonctionne sans perdre trop de temps).
 
Le mieux  c'est encore de laisser sécher votre bois et adressez-vous à un vrai professionnel la prochaine fois (ou commandez à la bonne période)
Il existent en France des producteurs de bois de chauffage qui vous fournissent un combustible sec d’excellente qualité.
Beaucoup sont inscrits dans cet annuaire :
 

ENTREZ VOTRE CODE POSTAL DANS LE FORMULAIRE EN BAS DE PAGE
VOUS OBTIENDREZ LEURS TARIFS ET LEURS COORDONNEES
 
 
 
 
En conclusion :
Que ce soit dans un poêle, un insert ou une cheminée fermée, l’allumage par le haut est la méthode la plus propre, et vous permettra d’atteindre une combustion optimale des l'allumage. En suivant nos conseils vous y arriverez très bien. 
N’oubliez pas que l’élément déterminant est la qualité de votre combustible, tant pour votre sécurité, que pour l’énergie qu’il va dégager.
 
Et maintenant que vous savez y faire :
installez vous sur votre peau de bête (ou votre fauteuil préféré) et profitez du spectacle de votre cheminée.
On est bien là, non ?
 

Quel est le meilleur bois de chauffage ?




Choisir la meilleure essence de bois

 
Contrairement aux granulés, les essences sont importantes pour choisir du bois de chauffage et elles sont classées en plusieurs catégories.
On distingue :
 
- Les feuillus durs : tels que le hêtre, le chêne, le frêne le charme, sont classés première catégorie, parce que leur combustion et leur rendement  calorifique est optimale. Vous pouvez aussi y inclure les fruitiers, les acacia, et éventuellement le châtaignier, mais ce dernier ne convient pas pour tous les appareils.
 
- Les feuillus tendres : tels le bouleau, l’aulne, le tremble, le peuplier brûlent très vite, et ne dégagent pas de chaleur. Ils sont classés deuxième catégorie. Les utiliser dans un poêle à bois n’a que peu d’intérêt  parce qu’ils n’ont qu’une faible  qualité énergétique. On peut éventuellement les mélanger aux feuillus durs.
 
- Les résineux : les pins et les sapins. Leur combustion dégage de la résine, qui risque d’endommager votre appareil.  Leur utilisation pour le chauffage doit être occasionnelle pour l’allumage par exemple. Voir à ce propos notre article "quel bois de chauffage choisir".
Voilà  pour les essences de bois.
 
 
 

Choisir un bois sec

 
Vous devrez aussi être attentif au  taux d’humidité des bûches que vous achetez. C’est  un élément déterminant dans la qualité de bois que vous utilisez. Il doit être dans l’idéal à moins de 20 % d'humidité au moment de la combustion. Il ne peut être mesuré que par un appareil appelé humidimètre (en vente sur allobois.com).
 
Vous pouvez aussi acheter des bois plus humides, mais il faut alors les destiner au stockage. Un bon professionnel saura vous prévenir avant la livraison et pourra mesurer devant vous le taux d’humidité du combustible qu’il vous livre.
 
 
 

Le meilleur bois de chauffage pour cheminée ouverte et les bois à éviter

 
Dans une cheminée à foyer ouvert, le rendement d’un tel foyer n’est pas très important, et qu’une grande partie de la chaleur part dans le conduit de cheminée, toutes les essences de feuillus conviendront.
 
Utilisez des feuillus durs, hêtre, chêne, frêne, charme SEC (ça brulera mieux).
Vous pourrez aussi y utiliser des bois de seconde catégorie, tels que des fruitiers.
 
Il faut par contre veiller à  éviter les combustibles  qui peuvent provoquer des projections incandescentes, donc, tous les bois qui poussent dans la silice : Châtaignier, acacia, résineux.(cf. notre article sur les essences de bois de chauffage”)
 
 
 

Le meilleur bois de chauffage pour un insert 

 
S'il est récent, vous avez là un des meilleurs appareils destinés à la combustion du bois.  Il serait dommage de ne pas en tirer le maximum.
 
Utilisez un bois  qui produit de bonnes braises et fait de belles flammes avec un pouvoir calorifique important.
 
C’est le cas des feuillus durs de première catégorie tel que le hêtre, le frêne, le chêne, l’érable, le charme, mais surtout SECS à 20 % d’humidité.(c’est vraiment très important que vos bois soient secs). Si en plus votre bois produit de belles flammes, quel plaisir de s’installer devant l’insert.
 
Dans certaines régions, le chêne n’est que modérément apprécié parce qu’il est tannique (contient du tanin qui est un acide  incombustible) et qu’il a la mauvaise habitude de perdre ses grosses écorces un peu partout, ce qui n’est pas le cas du hêtre, du frêne et du charme. 
 
Il vaut mieux  éviter les résineux, et les feuillus tendres malgré le prix attractif : Ils brûlent  très vite, et ne dégagent pas forcément beaucoup de chaleur. Les résineux ont en plus la facheuse tendance à créer des dépots dans les conduits.
 
 

Le meilleur bois de chauffage pour un poêle à bois et les bois à éviter

 
Inserts ou poêles à bois même combat : feuillus durs oui, résineux ou feuillus tendres non.
Et surtout, ne pas oublier : le taux d’humidité de la bûche que vous brûlez est le gage d’une bonne combustion, et d’un rendement optimum.
Les pôeles performants ne sont vraiement performants que s'ils brûlent du bois de qualité !
 
 
 

Avantages et inconvénients du bois séché en séchoir

 
On voit de plus en plus souvent du bois dont le taux d'humidité est bas et garanti (un peu les granulés). C'est lié au fait que ce bois a été séché en séchoir.

Pour obtenir un bois sec, deux méthodes sont utilisées : le séchage naturel et le séchoir à bois (comme pour le linge….)
 
Le séchage naturel consiste à stocker des stères de bois, en plein soleil, exposés au vent pendant 1, 2 voire 3 ans en attendant qu’ils sèchent. C’est long et ça prend de la place. 
 
C’est la raison pour laquelle les professionnels du bois de chauffage ont copié les scieries et ont développé l’utilisation d’un séchoir à bois.
 
 
Qu’est ce qu’un séchoir ?
 
Il faut imaginer un grand four, une grande pièce chauffée, avec des ventilateurs pour l’extraction de l’air humide.
Il est surprenant d’utiliser de l’énergie pour sécher des stères de bois. Rassurez-vous,  les producteurs de bois de chauffage ont à coeur d’utiliser l’énergie solaire, ou les déchets de leur production de bois pour faire tourner le séchoir (ils utilisent par exemple les écorces des bois séchés qui ont été préalablement écorcés car l'écorce produit beaucoup de cendres et ne constitue pas la meilleure partie du bois).
 
 
Pourquoi sécher du bois de chauffage ? 
- dans un premier temps parce que c’est beaucoup plus rapide que l’assèchement  naturel : en quelques semaines, le bois est à 20 % d’humidité, prêt à brûler dans votre cheminée.
- Ensuite, cela permet d’avoir un bois au top toute l’année, sans tenir compte des conditions extérieures qui peuvent impacter le temps de séchage. Et puis, fini les  immenses stocks de bois qui sèchent, qui sèchent, qui sèchent…
 
Le processus de séchage doit être maîtrisé parfaitement : la montée en température doit être douce, et ensuite maintenue pendant 1 à 4 semaines selon le taux d’humidité du bois. Une fois sorti du four, il faudra encore prévoir 1 à 2 semaines pour que le taux d’humidité du bois s’équilibre avec le taux d’humidité extérieur.
 
Petit plus : une fois les bûches sorties du four, tous les insectes présents sous l’écorce des bûches sont éliminés par la chaleur.(Bon ça ne les empêchera pas de revenir)
 
L’inconvénient majeur d’un tel processus en est le coût, mais cela reste tout de même intéressant pour les gros producteurs de bois de chauffage : plus de stocks immenses qui attendent des années pour sécher….
 
 
 
En résumé,
le meilleur bois de chauffage pour votre maison est celui :
- qui brûle bien, donc qui est sec,
- fait de belle flammes et de belles braises, dans l’idéal un feuillu dur.
Si vous avez des doutes, adressez-vous à un professionnel, il saura vous conseiller.

Contactez un professionnel qui livre près de chez vous 
en indiquant votre code postal dans le formulaire ci-dessous : 
 
 

Où acheter du bois de chauffage ?



Où acheter des bûches de bois de chauffage ?

 
 
Vous cherchez des bûches de bois durs 'chêne ou de hêtre ou autres), en stère ou au m3, en vrac ou sur palette, coupées, fendues, sèches, toutes prêtes pour votre prochaine flambée ? 
 
Adressez-vous à un PROFESSIONNEL spécialisé !
Il devra vous garantir le taux d’humidité des produits qu’il vous livre. C’est aussi un moyen de faire vivre l’économie locale et d’augmenter les chances que l’arbre soit du coin et qu'une fois abattu, il sera sera remplacé par un autre.
 
De nombreuses offres sont disponibles dans les journaux gratuits, mais comment savoir si le combustible qu’on vous livre est propre à être brûlé dans les semaines qui suivent la livraison ? Comment être sûr de la qualité ? Comment savoir s’il est sec ? Il y a bois de chauffage et bois de chauffage, si la différence prix peut être énorme, la différence de qualité l’est aussi.(lire en complément “Comment être certain de la qualité de son bois de chauffage”).
 
 

Le Bois de Chauffage en grande surface ?

Vous pouvez aussi trouver du bois de chauffage en grande distribution. Il est le plus souvent vendu en palette à des prix corrects. Il faut faire attention toutefois aux essences proposées (préférez les bois durs comme le chêne, le hêtre, le charme..) et surtout à la provenance du bois. Souvent le bois vient de loin, notamment des pays de l’Est, autant dire que le bilan carbone d’un tel bois n’est pas bon...et on utilise aussi le chauffage au bois parce qu’il est écologique et aide l’économie locale. 

Non, un bois de chauffage qui vient de loin n’est pas écologique.

C'est vrai aussi pour les pellets qui peuvent venir du Canada, du Portugal...trop d'énergie a servi au transport pour que le bilan carbone soit vertueux.
Vérifiez ce point avant d'acheter buches ou pellets en grande surface.



Acheter du bois de chauffage sur Internet ? 


C'est désormais possible. Et ca marche !
Attention toutefois, un nombre important de fraudes a été repertorié : Mieux vaut appeler pour vérifier le sérieux du revendeur ou "checker" sur des sites comme societe.com que la societe en question existe bien (attention les fraudeurs utilisent parfois des noms d'entreprises existantes (cf. forum Que choisir). 
Ok pour le paiement électronique sécurisé mais refusez tout virement ! Les assurances ne couvrent pas le risque de fraude en cas de paiement par virement. Si le paiement est fait via un système de paiement électronique sécurisé, c'est différent.

Quant aux entreprises qui ont pignon sur rue, elles demandent souvent un règlement à la livraison. Les risques sont donc limités dans cette situation.
Si l'entreprise vous fournit depuis plusieurs années ou si elle est listée sur l'annuaire Bois-de-Chauffage.net, il n'y a bien sur pas de risque. 

Sur Bois-de-Chauffage.Net vous n'achetez pas vraiment. C'est un annuaire comparateur. Vous pouvez repérer qui livre, quoi, et à combien, près de chez vous. Ensuite vous appelez les spécialistes que vous avez sélectionnés pour tout complément d'info sur le prix, la qualité du bois (son humidité surtout), le délai de livraison... ou pour confirmer  votre achat. Cela peut aussi se faire par email interposé (mais c'est encore le téléphone qui marche le mieux).
Le revendeur de bûches vous proposera alors une date de livraison en fonction de vos disponibilités.

La commande de buches en direct avec le fournisseur permet de payer à la livraison, une fois que vous avez pu vérifier la quantité de stères (ou m3) et le niveau de séchage des bûches !
 
 
 
 

Où acheter du bois de chauffage pas cher ?

 
 
Le critère déterminant dans l’achat de bois bûche est souvent le prix du bois. Et il est tentant de choisir le prix le plus bas.
 
Dans un premier temps, qu’est ce qui est “pas cher” ?  Un prix en dessous du prix du marché ?  En France, le bois coûte entre 40 et 120 euros le stère selon les régions, la longueur des bûches, la qualité du bois, la saison etc…
 
Si vraiment vous cherchez un prix bas, vous trouverez toujours quelqu’un qui pratique un tarif moins cher que moins cher.
 
Un prix bas, c’est aussi souvent du bois de mauvaise qualité (souvent humide) ou vendu hors du circuit professionnel (au "black" en somme) ou même une arnaque.
 
Si vous voulez être sûr d’avoir un bon rapport qualité prix, choisissez un bois sec ! Et si possible un professionnel.
Cela vaut pour vos bûches ou pour vos granulés..
 
Mieux vaut payer quelques euros de plus et avoir un bois d’excellente qualité, si possible local, prêt à mettre dans votre poêle, bien taillé, tellement  beau que vous ferez des jaloux…
 
N’oubliez pas qu’une bûche de bois humide brûlée  est toujours trop chère car elle produit de la vapeur quand elle brûle et non pas de la chaleur pour votre habitation ! Plus le bois est humide plus l'énergie qu'il contient sera gaspillée ! En somme il est plus économique d'acheter cher du bois sec que d'acheter à bon prix du bois humide...ce qui compte c'est le coût de l'énergie produite !!
 
Savez-vous qu’il existe en France des marques de qualité telles que NF bois de chauffage, et France Bois bûches ? Les professionnels qui y adhèrent se soumettent à des contrôles réguliers, non seulement sur la qualité de ce qu’ils vous livrent, mais aussi sur les conditions légales d’exercice de son métier.
Vous le reconnaitrez facilement, il vous fournit une facture détaillée comprenant de nombreuses informations sur l’essence, la qualité, et l’assèchement de votre combustible, ainsi que le petit logo indiquant la marque. 
 
 
Et si vraiment vous voulez faire des économies, pensez à acheter hors saison, c’est à dire au printemps ou en été :
-  les tarifs sont plus avantageux
- le professionnel est vraiment disponible pour vous faire une livraison aux petits soins
- et vous aurez le temps de faire baisser le taux d'humidité des bûches.
(voir l' article “quand acheter son bois de chauffage")
 
 

 

Où acheter du bois de chauffage en gros

 

Pourquoi acheter du bois en gros ?

 
- Pour avoir un meilleur prix : vous pouvez vous regrouper avec vos voisins, et faire une commande groupée, Le professionnel s’il peut placer une belle quantité de stères en économisant des trajets retour à vide, sera plus disposé à négocier un prix de vente.
 
- Pour ne pas avoir à ranger à tout bout de champ des bûches de bois, vous pouvez vous faire livrer une fois vos besoins en énergie pour 2 ou 3 ans à condition d’avoir la place, bien sûr (et en plus ça peut être l’occasion de mettre les amis, ou la famille à contribution, avec une belle soirée à la clé….)
 

Qui peut vous vendre du bois en gros ? 

 
Un professionnel bien sûr !
Les professionnels ont accès à la matière première,  produisent le bois de chauffage en quantité, et au besoin, ils sauront où et chez qui en trouver si leur stock n’est pas suffisant. Ils sont listées ici 

 

Une autre solution pour acheter en gros : acheter du bois de chauffage sur pied

 
On appelle bois sur pied, des arbres tout simplement, debout, en forêt, avec toutes leurs branches.
Ceux qui en vendent, ce sont les propriétaires forestiers et l’ONF.
Le bois sur pied est réservé aux professionnels (il faut justifier d’une assurance risques professionnel spécifique à l’abattage.) 
 
Il faut avoir une certaine connaissance du métier de bûcheron pour s’y attaquer, sans compter le matériel nécessaire : tronçonneuses, coins d'abattage, matériel de débardage, fendeuse, scie : le chemin est long jusqu’à la bûche. Si vous avez un doute, laissez ça aux personnes qui savent le faire
 
 
 
 
En résumé,
si vous cherchez à acheter du bois de chauffage, en vrac ou en palette, la solution sans stress, c’est encore le professionnel spécialisé. Bien sûr, votre voisin, ou votre cousin peuvent vous en proposer aussi, et s’ils sont sérieux pourquoi pas ? Mais en cas de problème, seul un professionnel peut vous garantir la qualité, le taux d’humidité, une livraison agréable..pour autant que vous soyez vigilant. Il peut même vous conseiller et répondre à toutes les questions que vous pourriez vous poser sur ce combustible.

Des bûches de qualité, c'est bon pour votre porte monnaie, pour la qualité de l'air et pour la santé de votre poêle ou de votre cheminée !
 
 
Sur Bois-de-Chauffage.Net, vous trouverez :
- uniquement des professionnels (nous vérifions que leur société est bien enregistrée)
- des spécialistes du bois de chauffage
- et vous avez la possibilité de lire ou ajouter des commentaires concernant les sociétés auxquelles vous avez fait appel afin que les bons plans comme les mauvais soient partagés.
Indiquez votre code postal dans le formulaire ci-dessous pour identifier ces professionnels !
 
 
 

Où stocker son bois de chauffage ?



Réglementation sur le stockage du bois de chauffage


Bonne nouvelle, le stockage du bois de chauffage n’est pas considéré comme une construction par le code de l’urbanisme.

Du moment qu’il se fait sur votre propriété privée (sans empiéter sur le trottoir, ou la propriété du voisin), vous n’avez besoin d’aucune autorisation préalable, y compris dans les zones agricoles.
 

Où stocker son bois de chauffage


Il va falloir maintenant choisir le meilleur endroit.

Plutôt que de laisser votre bois en tas, il faut prévoir de l’empiler, il pourra plus facilement atteindre le taux d'humidité idéal pour dégager le maximum d’énergie une fois qu'il sera dans votre poêle ou votre cheminée.

Mais un stère ou 1m3 de bois, c’est quand même un certain nombre de bûches, et si vous décidez de mettre votre abri tout au fond de votre jardin, il va falloir aller régulirement tout au fond de votre jardin en plein hiver pour récupérer votre bois.

Sans compter que le livreur, lui ne pourra peut-être pas y accèder et devra le déverser assez loin, ce qui vous fera beaucoup plus de travail pour le ranger… (après, ça économise la salle de sport et c’est en plein air...) 

Il faut choisir :
- un endroit ventilé,
- à l’abri de l’humidité et des intempéries,
- ni trop loin de l’endroit où le livreur ira déverser les bûches, ni trop loin de l’endroit où il sera utilisé.

Conservée correctement,une bûche ne pourra que se bonifier.
Pour les détails concernant le séchage et la baisse du taux d'humidité, c'est ici.


 

Comment stocker du bois de chauffage dehors


C’est l’endroit que tout professionnel vous recommande pour votre bois livré en vrac.

Choisissez un lieu de stockage du bois exposé au soleil, aéré, protégé des intempéries dans un bûcher ou à l’abri sous un toit contre un mur (en prenant la précaution de placer des tasseaux pour que les buches ne touchent pas le mur d’éviter de l’endommager, et faciliter l’aération).

Il faudra veiller à ce que les bûches ne touchent pas le sol, à l’aide de solives ou d’une palette posée par terre.

Si vous choisissez de bâcher vos piles de bois, il faudra faire en sorte que votre bâche ne soit pas trop longue. Elle doit couvrir le dessus de la pile, et pendre sur ⅓ de la hauteur, de chaque côté à peu près. Elle ne doit pas empêcher la ventilation du tas de bois. Une bâche trop longue ralentit le processus de séchage, et votre bois risque de moisir.

Et l’eau de pluie ne doit pas stagner sur le dessus (c’est mieux pour le taux d'humidité ambiant et l'aération du bois et cela vous évitera de prendre une douche lorsque vous débacherez;).

Précision  :
Il existent des bâches (ex. Topex) qui sont à la fois étanches et qui laissent passer l'air...c'est l'idéal mais ce n'est pas donné.

 

Comment stocker du bois de chauffage dans la maison/garage


Le stockage du bois de chauffage, dans la maison ou le garage n’est pas conseillé.
Il s’agit le plus souvent d’un espace confiné voire humide. Si en plus, le jour où vous vous faites livrer, il se met à pleuvoir des cordes, vos bûches n’auront aucune chance d’évacuer l’eau de pluie.

Si vous n’avez pas d’autre solution, faites-vous livrer en été, lorsque la météo est au beau fixe, qu’il fait chaud et sec, et en plus c’est la meilleure saison pour le bois (on explique pourquoi dans l'article "quand faut-il acheter son bois de chauffage”).

Vous pourriez tout de même stocker votre bois de chauffage à l' intérieur de votre maison sans souci :
- Dans le cas d’une livraison de bois seché en séchoir sur palette, vous pouvez stocker votre bois dans votre garage.
Sur la palette, il est idéalement empilé, aéré, et en plus, vous n’avez rien à faire…
- Quelques jours avant leur utilisation en le placant près du poêle ou de la cheminée pour que l’humidité résiduelle puisse s’évacuer. Vous aurez d’autant moins de difficultés à l’allumer.

 

 

En résumé,
vous pouvez mettre votre abri à bois où bon vous semble, du moment que c’est chez vous, mais de préférence à l’extérieur, un lien ventilé à l'abri de l'eau. Le lieu de stockage influera sur le confort que vous aurez à utiliser ce combustible : privilégier un endroit pratique d’accès pour le rangement et pour l'utilisation.

Et maintenant que vous en savez plus sur le stockage, voyez qui vend quoi près de chez vous et à combien :
Il suffit d'indiquer votre code postal dans le fomulaire ci dessous !

 

 

Achat et prix du bois de chauffage



Une grande partie des acheteurs de bois de chauffage en France passent leur commande de bois dès qu'il fait froid.

Mais c'est trop tard : 
S'il fait froid, cela signifie qu'il a plu avant (automne) et que les buches qui n'étaient pas à l'abri chez le professionnel sont humides.
Cela signifie aussi que le délai de livraison va être plus long puisque beaucoup d'autres commandes.
Quand commander ? Voilà un des conseils clés que vous allez retrouver dans cette rubrique. 
On rentrera dans le détail.

Les prix du bois de chauffage ?
On le détail dans cette page avec notre baromètre des prix du bois et du granulés.
On se sert en effet des informations fournies par le milliers de professionnels inscrits sur Bois-de-Chauffage.Net pour calculer les prix moyens.

Vous verrez ainsi qu'ils varient en fonction de nombreux critères.
Et les prix peuvent ainsi varier d'une région à une autre...êtes-vous dans une région où les prix sont doux ?
Vous le saurez...

Enfin de quelle quantité avez vous besoin ?
Auparavant chaque ménage équipé d'un appareil utilisait en moyenne 7 stères par an. Ce chiffre a évolué à la baisse.
Les appareils sont plus performants, les habitations mieux isolées, les pratiques plus adaptées.
 

 

 

Quel bois de chauffage choisir ?



 

1- Bois de chauffage dur ou tendre (avantages et inconvénients du dur et du tendre)

 
Le bois de chauffage est issu d’arbres qui ne poussent pas tous de la même façon et dont les bois n’ont pas tous les mêmes propriétés. Pour le chauffage, on privilégie en général les feuillus aux résineux , et il existe deux grandes catégories : les feuillus durs, et les feuillus tendres
 
 

Les feuillus durs : 

 
Le hêtre, le chêne, le charme, l’orme, l’érable et le chêne font partie des meilleurs bois de chauffage, leur combustion  lente est due à  leur structure dense, les flammes qu’ils dégagent sont courtes donc esthétiques et ils ne dégagent pas beaucoup de fumée, polluent donc moins. Selon les habitudes régionales, une ou l’autre essence sera privilégiée, mais en fait, elles ont toutes une valeur calorifique proche.
 
Leur inconvénient majeur est le temps qu’ils mettent à sécher :  2 ou 3 ans en moyenne avec un séchage naturel. Ce sont aussi des arbres qui mettent très longtemps à produire du bois. De plus comme leur  structure est dense, il est relativement malaisé de les fendre, et aussi plus difficile à allumer (quoique…..).
 

Les feuillus tendres :

 
Peuplier, saule, tilleul châtaignier, aulne sont des feuillus tendres. Comme leur nom l’indique, leur bois est tendre, donc peu intense. Ils s’enflamment rapidement mais leur combustion rapide ne dégage pas beaucoup de chaleur pour votre maison. L’utilisation en essence pure pour le chauffage n’a que peu d’intérêt, puisque même si leur prix peut sembler avantageux, vous en utiliserez plus. Pour l’allumage de vos feux, c'est parfait, en complément de feuillus durs, ils feront l’affaire.
 
 
 

2- Bois de chauffage sec ou demi sec : Pourquoi commander du bois sec ou du demi sec ?

 
Les catégories de bois durs et tendres sont encore sous divisées en bois sec, et bois mi-sec, selon leur taux d’humidité.
 

Le bois sec :

 
C’est celui qui brûle le mieux, pollue le moins, fait de belle braises, et au final vous en consommerez moins que si vous brûlez de choses plus humides. Il doit être à 20 % d’humidité, contrôlé si possible lors de la livraison grâce à un appareil appelé humidimètre (si vous avez affaire à un professionnel sérieux ou si vous en avez un).Voir notre article “comment être certain de la qualité de son bois de chauffage”.
 
Seul un bois sec vous garantie une combustion et un rendement optimale de votre poêle ou de votre cheminée. Et les poêles ou cheminées ne s'en porteront que mieux avec un combustible de qualité : votre installation durera plus longtemps.
Qu’il soit dur ou tendre, si votre bois est humide, cela ne se passera pas bien.
 
Il est souvent plus cher parce qu’il a fallu soit le sécher dans un four, soit attendre plusieurs années qu’il soit prêt à brûler. mais vous avez la garantie d’un combustible d’excellent qualité… Encore faudra-t-il stocker votre bois de chauffage correctement, pour en préserver les qualités.
 
 
 

Le bois mi-sec :

 
Si vous avez le temps, et la place, vous pouvez aussi opter pour du bois mi sec, plus humide, qui nécessitera un stockage plus long, mais dont le prix souvent est inférieur, ce qui présente un intérêt non négligeable.
.
Il faudra veiller à bien gérer vos stocks et à disposer de l’endroit adéquat  pour que le séchage du bois se passe correctement. 
 
Ne le rangez surtout pas dans une cave ou dans un garage. Si c’est là que vous voulez le mettre, achetez du bois sec. ( Lire l' article “comment protéger et conserver son bois de chauffage” )
 
Si vous êtes prévoyant, vous pouvez organiser le stockage de manière à  ne pas avoir à déplacer vos bûches toutes les années. Le mieux est de diviser votre abri à bois en deux:
- d’un côté le bois que vous utilisez (le sec)
- et de l’autre celui qui sèche (pour l’année prochaine).

Si vous ne savez pas comment construire un abris à bois, c’est par ici !
 
 
 
 

3- Choisir la taille, le conditionnement, le service...  

 
Une fois que vous vous êtes  décidé sur l’essence, et l’humidité du bois, il faudra aussi choisir la taille, le conditionnement des bûches que vous allez vous faire livrer.
 

La taille des buches :

 
On l’oublie parois (...), mais une bûche de 50 cm ne peut pas être utilisée dans un foyer de 25 cm ;)
De même brûler des bûches de 25 cm dans des poêles  qui peuvent  accepter des 50 cm, oui, bon ça brûle, mais...c’est mieux avec du 50, et en plus ça dégage plus d’énergie, donc ça chauffe plus.
 
Vérifiez avec votre installateur (ou simplement en mesurant la taille de votre poêles ou de votre cheminée) la taille de bûches que vous devez commander. Après une ou deux commandes, vous verrez si vous êtes plus à l’aise avec des 25 dans un foyer de 33, ou avec des 33cm (Ben oui, les 33 sont plus lourdes, et pour certaines personnes plus difficiles à manipuler).

Notez que plus les buches sont petites, plus elles sèchent vite et meilleur sera leur rendement. Mais plus elles sont petites, plus elles sont chères aussi (car elles nécessitent plus de manutentions).
 

Le conditionnement :

 
Ah oui, et il y a aussi le conditionnement : tous les livreurs ne vous proposent pas le choix entre différents conditionnements, et éventuellement des services complémentaires mais si c’est le cas, il faut définir lequel vous convient le mieux :
 

- en vrac

(c'est le conditionnement le moins cher, mais aussi celui qui vous donnera le plus de travail puisque le bois est déversé dans votre cour, sur le trottoir ou dans votre jardin. A vous de le ranger.
Certains vendeurs vous proposent un service de rangement (mais aussi certains particuliers via la plateforme Youpijob); Renseignez-vous. Au moins avec l'énergie que nécessite le rangement, vous serez rechauffé !
 

- sur palette :

Le bois rangé et empilé sur une palette, déjà installé là où vous allez le stocker, c’est pratique, mais souvent plus cher que le vrac .
(il faut rajouter le prix de la palette et de l’emballage, et le bonhomme qui met les bûches sur la palette...).
Tant qu'à être prenium, les bois sur palette ont souvent été passés en séchoir : vous disposez d'un produit sec, rangé, prêt à l'emploi sans contraintes.


- en filets ou en carton

car pour les utilisateurs occasionnels de bois : Une bonne solution pour ceux qui ont besoin de quelques bûches pour une flambée de temps en temps.

 

Les délais de livraison :

 
Peut-être que vous ne le savez pas, mais vous pouvez avoir une influence sur les délais de livraison : En effet, si  vous attendez septembre pour votre commande de bois, vous serez surpris des délais de livraison qui peuvent être longs. C’est lié au fait que tout le monde a eu la même idée que vous et a attendu l’automne pour passer sa commande...
 
Au printemps ou en été, les livreurs sont beaucoup plus disponibles et leurs délais de livraison bien meilleurs d'où notre article “quand acheter son bois de chauffage”.
(c'est vrai aussi pour les granulés)
 
Et tant que vous y êtes, pourquoi ne pas privilégier une origine locale ? Les prix pratiqués seront bien inférieurs du fait de la faible distance de livraison, et vous aurez participé au développement de l’emploi régional, vous auriez alors tout bon.
 

- Plus de détails sur la livraison de bois de chauffage ici - 

 
 
 
 
En résumé,
il y a deux  critères de choix vraiment important  pour votre bois de chauffage :
- l’essence (préférez les feuillus durs et on évite les résineux)
- et l’assèchement (mieux vaut du bois à 20% d’humidité, prêt à brûler).
 
Quant aux essences, en fait, c’est souvent plus une question de préférences régionales (ou personnelles….), tous les feuillus durs se valent plus ou moins.
Vérifiez quand même que le bois vient de France...
Pour le conditionnement et les services associés, voyez avec le professionnel qui vous livre ce qu’il peut vous proposer, il est là aussi pour vous conseiller.

Contactez les professionnels qui livrent près de chez vous 
en indiquant votre code postal dans le formulaire ci-dessous :

 
 

Comment ranger le bois de chauffage ?



Comment empiler son bois de chauffage ?

 

Pourquoi ne pas prendre d’emblée de bonnes habitudes ? 
La manière dont vous stockez vos bûches influe sur leur  qualité, et donc l’énergie qu’elles vont dégager en brûlant.

Pour savoir où stocker son bois de chauffagec’est par ici


L’objectif principal est de faire en sorte que l’air puisse circuler entre toutes les bûches.


Faites en sorte que la première rangée soit bien stable et de niveau, en disposant au sol des solives ou une palette, le reste posera moins de problèmes.


Pour les rangées suivantes, deux méthodes (qui dépendent de la place que vous avez dans votre bûcher) : 

- Soit vous en disposez une horizontalement, chaque bûche à côté de l’autre, la suivante perpendiculairement, et ainsi de suite
(ça prend quand même assez de place, mais pour la circulation de l’air, c’est top).

- Soit vous disposez toutes les bûches horizontalement, rangée après rangée.
Si possible n’allez pas jusque sous le toit du bûcher, il faut prévoir un espace pour…...la circulation d’air bien sûr.

Voyez la 1ere video ci dessous :

Et si vous vous posez des questions sur le séchage du bois, c’est ici.

 

 

Comment faire un tas de bois de chauffage ?

 

Conserver son bois en tas n’est pas conseillé, même si c’est tentant de le laisser tel quel couvert d’une bâche.

Il faut imaginer que dans un tas de bois, les bûches du milieu ne sont absolument pas ventilées. De plus, elles sont en contact avec l’humidité du sol,
Par ailleurs, comparé à du bois empilé, si un tas de bois peut sembler une solution pratique , cela prend quand même beaucoup de place.

Evitez le tas de bois ! Si vous n’avez pas de bûcher, vous pouvez l’empiler contre un mur (en prenant la précaution  de protéger ce dernier) ou pourquoi ne pas utiliser des équerres destinées au stockage du bois, disponible dans le commerce ?

 

Comment "cuber" son bois de chauffage  ou comment mesurer le volume de bois ?

 

Vous avez empilé votre bois, et là, c’est bizarre, mais il vous semble que vous n’avez pas les 5 “stères” que vous avez commandés.

En principe,
si vous avez eu affaire à un professionnel, il a dû vous fournir une facture avec la quantité livrée …ah,mais il ne m’a pas livré de stères ? Ben non en fait, le stère n’est absolument pas une unité de mesure reconnue, et ne doit pas être utilisée. Le bois est mesuré en mètre cube de référence lorsqu’il est en 1 mètre et en mètre cube apparent de bûches empilées lorsqu’il est coupé.


Pour faire court :
Si on vous a livré du bois plus court que 1 mètre, vous avez des mètres cubes de bois empilé , sinon ce sont des métre cube de référence.(eh non pas de stère). 

Et pour ne rien arranger, 1 mètre cube de référence (bûches de 1 mètre) coupé et réempilé ne donnera jamais un mètre cube, les bûches plus courtes s'imbriquent mieux, et au final occupent moins de volume (et pourtant vous avez exactement la même quantité de bois que si vous aviez des bûches de 1 mètre)

Pour plus de détails sur les stères et m3, c'est ici.


Maintenant pour savoir si vous avez la bonne quantité de bois, vous allez devoir le cuber c’est à dire évaluer le nombre de m3 de bois empilé que vous avez.

Si vous avez une pile régulière, rien de plus simple : vous mesurez la longueur, la hauteur et la largeur de la pile (inutile de prendre chaque rangée à part, le résultat ne variera pas beaucoup) et vous multipliez le tout. 

 

Vous obtenez ….Ta dah… pas ce que vous avez commandé ! 

C’est normal, pour 1 mètre cube de référence (stère) selon la longueur de vos bûches, vous avez entre 0,6 et 0,8 M3.
Donc pour 5 “stères” commandés, vous ne pourrez jamais avoir 5 m3 (à moins que le vendeur ait été généreux.).

 

 

Comment construire un abri pour bois de chauffage ?

 

Si vous souhaitez le faire vous-même, vous trouverez sur Youtube des tutos pour vous l’expliquer en détail.

En gros cela s’apparente à la construction d’un abri de jardin.


Quelques conseils tout de même : 

- le sol doit être stable et de niveau, (cela semble logique)
- Il faut choisir un endroit ensoleillé et aéré (pour le séchage du bois c’est mieux).
- Il faut surélever le premier niveau pour éviter la remontée de l’humidité..
- Le bois du bûcher doit être traité (votre bois de chauffage n’est pas traité lui.donc…)
- Le matériel de fixation doit être inoxydable (ça parait logique).
- Le toit doit être incliné suffisamment et déborder de 20 cm de chaque côté, pour éviter que la pluie ne vienne mouiller votre combustible.

 

Voyez la 2e video ci dessous pour exemple :

 


En conclusion :
Vous l’avez compris, empiler correctement son bois de chauffage est primordial pour sa conservation, son cubage, et son utilisation…
(mais il vaut mieux éviter que cela vous tombe sur la tête lorsque vous allez récupérer quelques bûches pour votre cheminée ;)

Et maintenant voyez qui vend quoi près de chez vous :
Il suffit d'indiquer votre code postal dans le fomulaire ci dessous !

 

 

Comment se faire livrer du bois de chauffage ?



Les types de conditionnement

 
Il existent différents types de conditionnement, qui ont un coût plus ou moins important, et qui sont plus ou moins adaptés en fonction des cas.

 

- Bois de chauffage en vrac

 
On parle de bois en vrac lorsque les bûches sont jetées dans une benne et déversées telles quelles au sol lors de la livraison.
 
C’est le mode de livraison le plus répandu et aussi le moins cher. Le bois est déversé dans votre cour, au plus près de l’endroit où vous stockez vos stères (dans la mesure du possible.).
 
Il faudra vérifier que vous avez assez de place et prendre les précautions nécessaires à la protection des objets, murs, clôtures environnants. Une bûche, lorsqu’elle tombe du camion peut occasionner des dégâts. Pour plus de conseils c’est ici.
 
Dans certaines villes, encombrer  le trottoir (qui est public) nécessite une autorisation. Dans tous les cas prévoyez "les bras" nécessaires pour que le rangement se fasse rapidement.
 
Dans le cas d’une livraison en vrac, le taux d’humidité des bûches peut être fonction des conditions météo : en cas de neige et pluie par exemple, le taux d'humidite va remonter puisque le bois n'est (malheureusement) pas protégé. Attendez quelques jours avant de le brûler si tel est le cas, pour que l’humidité puisse s’évacuer (l'humidité de surface va s'en aller rapidement). 
 
En automne/hiver, ce n’est donc pas une bonne solution si vous devez vous chauffer le jour même avec ce qu’on vous a livré. 
 
C’est un mode de livraison à privilégier au printemps ou en été pour le ranger sans se faire tremper par la pluie, c’est mieux !
(voir aussi notre article “quand acheter son bois de chauffage”)
 
 
 

- Bois de chauffage sur palette

 
Les bûches sont empilées sur une palette, et maintenues soit avec un film plastique, soit avec des planches qui constitueront l’armature du conditionnement. Souvent elle est chapeautée pour préserver les produits de l’humidité et en garantir la qualité.
 
Les palettes vont de 1 à 3 stères soit 0.7 m3 à environ 2.1 m3.
Le volume est (très) variable selon le fournisseur et un même profesionnel peut proposer plusieurs volumes de palettes de bois de chauffage.
 
Vous avez deux types de palettes :
 

- palette rangée :

le bois est empilé sur la palette : vérifiez qu’il est empilé partout, et non uniquement sur les côtés, et en vrac à l’intérieur (dans ce cas, vous n’aurez pas le même cubage que si tout est bien rangé).
 

- palette de bois en vrac :

Le bois est en vrac sur la palette, et maintenu par un filet ou un film plastique. Ce type de conditionnement prend beaucoup de place : une palette contenant entre 1 et 1.3 m3 de référence (stère). Pour vérifier la quantité, vous devrez empiler le bois et le cuber.
(voir notre article “volume et poids du bois de chauffage”)
 
Les palettes sont livrées à l’aide d’un camion équipé d’un hayon et d’un transpalette ce qui peut être très pratique s'il n'y a pas d' obstacles (bosse, trou, très forte pente..)
 
C’est donc un mode de livraison qui est préconisé si votre zone de stockage est éloigné de la zone de déchargement.
 
Les avantages de la palette  :
- une bonne solution si zone de stockage est loi de la zone de déchargement
- une bonne solution si on veut s'eviter la corvée du rangement
- une bois protégé de l'humidité exterieure ce qui permet  de livrer pendant tout l’hiver un bois sec d'excellente qualité.
- une optimisation du volume de rangement sachant que vous avez le choix du volume
 c'est qu’elle peut être entreposée dans le hangar ou le garage puisque  le bois est déjà + ou - rangé .
 
L’inconvénient majeur de ce type de conditionnement est d’ordre pécuniaire :
Le prix comprend la palette et les frais engendrés par la manutention lors du conditionnement.
 
Savez-vous que le coût de la livraison représente en moyenne 30% de la facture dans le cas d'une livraison de bois en palette ?

 

- Bois de chauffage en ballot

 
Il existe deux types de “ballots” :
 
- Dans le premier cas, il s’agit de bûches ficelées de manière à former un ballot de 1 m3 de référence (stère). Certains fournisseurs vous en proposent soit en 1 mètre, soit en bûches de 33 ou 50 cm.
En général ce genre de marchandise est réservée aux professionnels qui sauront les manipuler. Celles ci devront être déchargées au grappin.
Un fois à terre, c’est très difficile à déplacer, parce que même si le ballot est rond, il ne roule pas, et il est très lourd. A moins de le défaire, les bûches ne bougeront pas.
 
- On appelle également ballot, des palettes où le bois est conditionné en vrac et maintenues par un film plastique ou un filet comme les balles de foin
(voir plus haut).
 
 
 

- Bois de chauffage en sac ou carton

 
Il s’agit de bûches de bois conditionnées en sac ou en carton. Ce genre de conditionnement doit rester transportable à la main, il y a donc très peu de bûches dans chaque paquet. En général cela suffit à peine pour une ou deux flambées.
 
Ces produits sont relativement chers, le coût d’un sac comprenant  l’emballage, la matière première et la manipulation. (chaque bûche doit être prise en main et mise dans le carton ou le sac).
 
C’est la raison pour laquelle, ce mode de conditionnement est réservé aux petits besoins . Quelques bûches pour la cheminée à Noël ou pour une soirée romantique et vous ouvrirez le carton ou le sac au moment de la combustion. Cela peut sembler pratique, surtout dans les zones urbaines où l’espace libre se fait rare.
 
Calculez au mieux la quantité de bois qu’il vous faut, avant d'opter pour ce genre de conditionnement.
 
 
 
 

Les modes de livraison et de transport du Bois de chauffage

 

- Semi remorque avec transpalette pour bois en palette

 
C’est le matériel le plus adapté aux livraisons de bois sur palette. Équipé d’un hayon, et d’un transpalette tout terrain, votre bois pourra être mis en place, sans aucune manipulation de votre part (en principe, sauf si vous êtes maniaque….)
 
 
 
Contrairement au bois en vrac, le chauffeur pourra livrer plusieurs clients sur la tournée, vous pourrez donc vous fournir tout l’hiver en fonction de vos besoins, il se déplacera plus volontiers pour des petites quantités.

 

- Livraison de bois en camion benne pour le vrac

 
Il s’agit d’un petit camion équipé d’une benne basculante qui déverse le bois dans votre cour.
 
La personne qui vous livre ne peut emmener qu’une seule commande, et rentrer à vide. C’est la raison pour laquelle on vous demande souvent une quantité minimum par livraison. Imaginez utiliser un grand camion pour une brouettée de sable ? ici c’est la même chose, et si vous souhaitez vous faire livrer deux stères de chêne ou de hêtre pour votre poêle, envisagez peut-être de faire livrer sur palette.
 
 
Il faudra vérifier avec la personne que le camion qu’il utilise peut accéder à votre cour, et qu’il est autorisé à circuler sur la voie d’accès comme précisé dans nos conseils pour la livraison de bois de chauffage.
 


- Livraison de bois en camion sans Benne

 
Parfois le livreur se chargera de vider le camion à la main. En général il connait bien le volume contenu dans la remorque donc il sait ce qui vous revient. Demandez lui avant déchargement le volume de bois que vous achetez, ce sera plus facile de contrôler par la suite (car il vous sera difficile de vérifier le volume de bois de chauffage s’il est en tas). Si vous contrôlez une fois que le bois est rangé, ce sera trop tard, le fournisseur ne sera plus la et il pourra contester ou faire le « mort ».
 
Dans ce cas aussi, vérifiez en amont par téléphone que le camion pourra accéder au lieu de livraison.
 
L’avantage de ce mode de livraison, c’est qu’il permet au professionnel de livrer plusieurs personnes avec la même remorque (les livraisons minimales voire les tarifs sont moindres). Par contre si le professionnel attend d’avoir plusieurs livraisons « dans le même coin », les délais peuvent s’allonger un peu
 

 

- Livraison de bois en tracteur

 
Il arrive que parfois vous soyez livré en tracteur. C’est souvent lié au fait que votre fournisseur de bois soit l’agriculteur du coin. IL a des terres avec des bouts de haies et forets dont il tire un peu de bois et qu’il a le droit de revendre. N’étant pas équipé spécifiquement pour ce type d’activité, il utilise les moyens du bord, à savoir son tracteur.
Il peut être intéressant de vérifier avec lui les essences.
 

 
 

Délai de livraison - gestion des horaires et absences

 
 
Les délais de livraison sont variables en fonction de la saison et du fournisseur, et même nous venons de le voir, du mode de conditionnement.
 
L’été ou le  printemps, c'est la saison basse pour la vente d' énergie, y compris pour les granulés. Les délais de livraison et les disponibilités de votre livreur seront au top, la livraison sans stress : Pas de neige ou de verglas rendant impossible la circulation des camions.
 
Ne vous étonnez pas par contre qu’en automne il vous faille attendre plusieurs jours ou semaines, quand tout le monde commande en même temps…
 

 

Notre conseil : rester en contact avec le professionnel

 
Il peut arriver qu’il y ait un retard de livraison, ou que votre fournisseur tarde à vous rappeler pour convenir d’une date. 
N’hésitez pas, le téléphone est fait pour cela. Et tant qu’à faire, lorsque la date est calée, pourquoi ne pas vous assurer quelques jours avant  par un simple coup de téléphone que tout se passe comme prévu ?
 

 
En résumé,
Chaque mode de conditionnement a ses spécificités en termes de coût et de praticité.
Demandez conseil à votre professionnel si celui-ci vous propose différents conditionnements. Il saura ce qui est le plus adapté à votre cas (surtout s’il est déjà venu chez vous... ).
 
 

Et maintenant  voyez qui livre du bois près de chez vous et comment :
Il suffit d'indiquer votre code postal dans le fomulaire ci dessous !
Une fois que les résultats apparaissent, sélectionnez le " Conditionnement " de votre choix dans la zone grise (cf. image ci dessous) qui vous permet de filtrer les résultats selon vos préférences.

 

Comparatif : Quels sont les meilleurs allume feux ?



Les Allume-feu à base de pétrole

Pour allumer un feu, les produits  à base de pétrole (kérozene) n'ont plus la cote. S'ils sont souvent peu onéreux, on leur reproche de ne pas être "naturels" et de produire odeurs et émanations toxiques. On en voit de moins en moins dans les magasins. Et c'est heureux.

 

Le papier journal pour allumer le feu


L'allumage au papier journal se fait aussi plus rare, on se rend compte que ce n'est ni très pratique (avec les cendres qu'il produit), ni très efficace (avec sa tendance à étouffer le feu quand il est mal positionné).
Bref le papier ne fait plus couler d'encre...il la brûle et ce n'est pas toujours tout blanc.




Les allume-feu écologiques

 

On voit par contre de plus en plus d'allume-feux naturels, dits écologiques.


On trouve des bloc de fibres de bois  mais aussi des bâtonnets fabriqués à partir de laine de bois et de cire (voir photo ci-dessous) qui durent "vraiment plus longtemps" (on se croirait dans un pub Duracel) et on va pouvoir le vérifier.

 

Issus de produits naturels, ils ne produisent pas d'odeurs.
Compacts, pesant en moyenne 10g à l'unité, ils démarrent aisément et sont faciles à placer, que ce soit sous ou au dessus des combustibles (en cas de démarrage top down dit "par le dessus").

 

 

Comparatif : Passons au test !

 

Voici un comparatif de 3 marques d'allume-feux en vidéo réalisé dans un insert :
(Comme cela n'a rien d'enthousiasmant de regarder des allume-feux brûler, la video a été accélérée afin de ne durer qu'1 minute)

  


Ce comparatif a permis de faire quelques constats simples :


- ces allume-feux durent tous longtemps
7 minutes pour la 1re marque, 9 minutes pour la seconde et 11 minutes pour la 3e...largement de quoi lancer le feu et bien .
(rappelons qu'un appareil ne doit pas fonctionner à allure réduite pour être performant alors autant lui mettre le feu !)

- la longévité de l'allume feu n'est pas proportionnelle au poids du bâtonnet (l'allume feu naturel de allobois.com qui a duré le plus longtemps, n'était pas le plus lourd).

- Nous n'aurions pas pensé qu'un bâtonnet puisse tenir 11 minutes !
Reste à tester un autre type d'allume feu, un produit artisanal, naturel lui aussi pour voir s'il peut faire mieux mais il n'est pas au même prix... A suivre.

A noter que bon nombre de professionnels inscrits sur Bois-de-Chauffage.Net vendent des allume-feux, généralement du tout petit bois en filet.
Ils ne l'indiquent pas tous donc pensez à leur demander par téléphone s'ils en commercialisent.


VOUS TROUVEREZ LEURS COORDONNEES
EN INDIQUANT VOTRE CODE POSTAL DANS LE FORMULAIRE CI-DESSOUS :

 

 

Fonctionnement et comment choisir un poêle à bois



 

Quand acheter son bois de chauffage ?



Quand acheter du bois sec pour l’hiver ?

 
Si vous voulez acheter du bois sec en vrac pour l’hiver, sachez que le bois est souvent stocké à l’air libre par les négociants (ben oui, c’est là qu’il sèche le mieux).
Pendant la mauvaise saison, il est donc soumis aux intempéries et aux taux d’humidité ambiante élevé . Le taux d'humidité d'une buche  de 17-18 % en été peut facilement remonter l’hiver suivant à plus de 20 %. 
 
Si vous vous faites livrer au printemps ou en été, vous aurez du bois avec un taux d’ humidité optimal, qui attendra sagement que vous en ayez besoin. Et tant qu'il reste en dessous de 20/25% pas de souci : Lorsque vous le mettrez dans votre poêle ou votre cheminée, il libérera lors de la combustion un maximum d' énergie.
 
 
 

Quand acheter du bois destiné au stockage ?

 
Si vous achetez du bois destiné au stockage, ici les ennuis climatiques n’ont aucune incidence sur votre bois, puisque de toute façon vous prendrez le temps de le faire sécher (au sec bien sur !). A priori vous pouvez vous faire livrer toute l’année.
 
Mais là aussi nous conseillons de le faire au printemps, et ce pour diverses raisons :
 
- Le choix des essences et des qualités est en général  plus important chez votre négociant : le bois se travaille souvent en hiver, et au printemps, les stocks sont importants, le choix des essences aussi.
 
- Qui dit stocks importants, dit argent immobilisé, et comme par ailleurs, le début d’année n’est pas la meilleure période de vente, vous aurez plus de chances de négocier un bon prix. Certains professionnels vont même jusqu’à baisser les prix hors saison.
 
- Qui dit basse saison, dit aussi plus grande disponibilité de votre livreur, les délais de livraison sont moindres, et votre livreur plus flexible. En haute saison, c’est la course pour lui.
 
Notre Conseil pour stocker du bois :
Il est indispensable de le stocker à l’abri de l’eau. Idealement dans un endroit pas seulement sec mais aussi ventilé. 
 
 

 

Le cas spécifique des buches séchées en séchoir et conditionnées en palette sous plastique

 
Ces produits sont bien adaptés pour ceux qui n’ont pas d’espace de stockage adapté, qui ne veulent pas s’embêter ou qui s’y prennent au dernier moment.
 Si vous commandez ce type de bois énergie, vous vous affranchissez des contraintes de saison. Commandez quand bon vous semble, vous aurez un beau feu avec une combustion de qualité qui vous permettront de profiter à plein de votre poêle ou de votre cheminée.

Mais cela implique d’y mettre le prix : Les stères de bois ainsi conditionnées sont bien plus chères que les stères de vois en vrac. 
Vérifiez tout de même auprès du professionnel qu’il a stocké ses produits à l’abri de l’eau.
 
 
 
En résumé,
la période printemps/été est LA saison pour constituer son stock de bois de chauffage : choix, qualité, prix et disponibilité sont au rendez vous. On dit que le bois chauffe plusieurs fois, mais c’est quand même mieux si c’est dans la cheminée ou dans votre poêle.

Et puis franchement, se faire arroser par la pluie en rentrant ses stères de bois est d’un intérêt mineur, non ?

Alors si le moment est propice, indiquez votre code postal dans le fomulaire ci dessous 
pour savoir qui livre quelle qualite de bois près de chez vous :
 

Combien coûte le bois de chauffage ?



Le coût du bois de chauffage dans les grandes lignes 


Avec un stère moyen de 55 € à 75 €, le kWh revient à  0,04 € mais cela dépend aussi de la qualité de l'installation et du bois.

Selon ces mêmes ministère de l'Economie, le prix en kilowatt/heure (kWh) toutes taxes comprises du chauffage à l'électricité est de 0.16€ environ, de 0.12€ avec le propane et de de 7 cents ou 0.07€ avec le gaz "naturel".

Même si le cout du chauffage au bois varie, il reste globalement peu cher par rapport aux autres énergies !
Gardons cela en tête pour relativiser...


VOUS TROUVEREZ ICI LES PRIX MOYENS DU BOIS SELON LA REGION, LA TAILLE, LE CONDITIONNEMENT
https://www.bois-de-chauffage.net/tarifs-bois.php
 

Le coût du bois varie aussi en fonction 
- de l’essence,
- de l’assèchement (taux d'humidité),
- de la saison, (voir l'article “quand acheter son bois de chauffage”)
- On peut aussi ajouter la notion de service (rapidité de livraison, quantité minimale, rangement...)

 
 

Le coût du bois dépend de la région 

Les frais de transport representent uen part importante des coûts. Ils sont de 2 sortes :
- soit il s'agit d'extraire le bois de la forêt de feuillus et le cout dependra du fait qu'elle se trouve éloignée ou non 
- soit le client est loin  et s'il commande en plus une petit quantité, les frais de transport vont s'envoler. On estime que les frais de transport pour le client représentent 15 à 30% du montant payé par le client.

Dans les régions montagneuses, les coûts d’exploitation sont plus élevés parce que le travail et l’accès aux chantiers est plus difficile. La livraison au client prend aussi plus de temps...ca monte et ca descend sur des routes escarpées avec un camion chargé !

 
 

Le coût de la main d'oeuvre et des frais

Le chemin est long de l’arbre à la bûche, Long en terme de temps de travail,mais aussi en temps de stockage pour obtenir un bois sec prêt à l’emploi.:

Il faut :
- abattre l’arbre,
- l'ébrancher,
- débarder la grume (sortir le tronc d’arbre de la parcelle forestière de façon à ce qu’elle puisse être chargée par le camion)
- la couper en tronçons de 1 mètre,
- fendre ces billons, les empiler,
- puis attendre qu’ils sèchent (entre 18 mois et plusieurs années pour le chêne).

S’il est séché en séchoir, ce temps sera réduit, mais cela engendre également des investissements, des coûts d’énergie et de main d’oeuvre.

 Un fois sec, il faut le couper en morceaux qui seront adaptés à votre poêle, les charger dans le camion, et enfin vous les livrer. De plus selon le conditionnement, il faudra rajouter la manutention pour remplir la palette, le filet, ou le carton (comme indiqué dans l'article “comment se faire livrer du bois de chauffage”).
Le coût de la main d’oeuvre est énorme, et représente une grande partie du prix de vente.

Il faut savoir que les bûcherons travaillent dehors par tout temps, et que c’est un des métiers les plus dangereux avec un chiffre non négligeable d’accidents mortels tous les ans.

Certes,les machines rendent le travail moins pénible, mais il faut toujours un opérateur, qui réclame un salaire.. Sans compter que  la casse de matériel, cela arrive presque tous les jours.

 
 

Le coût du bois en fonction de l'unité de volume utilisée

 

- 1 stère de bois


Qu’est ce qu’une stère de bois ?
C’est  un carré de 1 m de coté de bûches de 1m empilées.
Son volume dépendra de la taille des buches (si vous coupez ces buches de 1m en buches de 33 cm, vous aurez toujours 1 stere de bois mais le volume descendra à 0.7m3)

1 stère de bûches en 1 m = 1 m3
​1 stère de bûches en 0.5 m = 0.8 m3
​1 stère de bûches en 0.33 m = 0.7 m3
On en parle plus en détails ici 

 

- 1 m3 de bois


Le m3 de référence (stère), c’est un cube de 1 mètre de côté et 1 m de large qui peut etre constitué de buches de différentes tailles

Le m3 apparent de bûches empilées de bois coupé en 25, 33 ou 50 cm sera forcément plus cher que le stère, puisque vous avez plus de bois au mètre cube,en effet selon les cas vous pouvez en  avoir jusqu’à 40% de plus que sur le m3 de référence (stère)

Il y a aussi le m3 de bois plein, mais celui-là désigne… du bois plein, c’est à dire qu’il sert à mesurer une grume (tronc d’arbre). Il est utilisé par les professionnels, Ne vous embarquez pas là dedans…. ce calcul risque de vous embrouiller.

 

-  la corde de bois de chauffage

La corde de bois est une unité de mesure très ancienne, il s’agit de la quantité de bois déterminée par la longueur d’une corde entourant les morceaux de bois coupés. 

Comme la longueur de la corde employée varie d’une région à l’autre, la quantité désignée par la corde varie de 2 à 5 stères.

Tout comme pour le stère, un professionnel n’utilisera pas cette unité de mesure, ou alors juste à titre indicatif,.

 


En conclusion,
le coû du stère de bois de chauffage varie énormément d’une région à l’autre, parce qu’au départ son prix d’achat est différent et que ses conditions d’exploitation ne sont pas les mêmes. Même s’il vous semble élevé, il est souvent justifié. 

Si vous l’achetez à un professionnel, celui-là calculera au plus juste les charges que représente le coût du travail des  bûcherons, le coût du matériel mis en oeuvre, le coût d’achat de la matière première, et bien sûr la rémunération de….l’Etat (ben oui, c'est l'Etat qui gagne le plus dans une vente de bois). Pour tout le travail et l'investissement réalisés, le professionnel va dégager une marge de 15%, c'est peut si on compare aux autres commerces dont l'activité est pourtant moins pénible et chronophage.
 


Vous pouvez toutefois économiser quelques euros :
- en achetant hors saison (“quand acheter son bois de chauffage”) ou en gros (“où acheter son bois de chauffage”)
en estimant au mieux votre consommation grâce à cet outil  
ou comme pour toute autre forme d’énergie en isolant au mieux votre habitation.

Voyez par vous-même en indiquant votre code postal dans le fomulaire ci dessous !

 

Livraison du bois de chauffage



Quels sont les problèmes dont nous entendons le plus souvent parler liés à la livraison de bois ?


- Le livreur n'est pas venu ou bien le client n'était pas chez lui quand le professionnel est passé
* Pour le particulier, c'est un souci car il prend souvent une journée de congés afin d'être disponible
* Pour le professionnel, il va devoir refaire un aller et retour, c'est autant de temps qu'il ne pourra prendre pour livrer un client. Parfois les professionnels facturent d'ailleurs la livraison manquée.


- Le livreur est en retard 
La livraison précédente a pris plus de temps que prévue, pluie gel neige ou bouchon sur la route, problème mécanique...
Les raisons possibles sont nombreuses...
Heureusement avec le GPS il devient de plus en plus rare de se perdre ;)

 

- Le livreur a refusé de décharger là ou c'était prévu ou bien il a déchargé loin de la zone de stockage
Le bois est le plus souvent livré en camion et avec un camion, on ne fait pas ce qu'on veut.
Les bois sur palette sont même souvent livrés en 33 tonnes ...autant dire qu'ils ne passeront pas un portail normal et peut être même qu'ils seront interdits de circulation sur la route qui mène à votre habitation.

 

- La livraison ne correspond pas à la commande : Le conditionnement, le séchage ou la quantité ne correspondent pas


Que fait on dans ces cas là ? 
Mais surtout comment éviter d'en arriver là ?

Ce sont ces constats qui nous ont amenés à rédiger ces articles concernant la livraison de bois de chauffage !
On espère que vous les trouverez utiles.

 

 

Fonctionnement et comment choisir un poele à Pellets



 

Précautions à prendre avant d'allumer un feu



Effectuer le ramonage de la cheminée (ou du poêle)

 
Avant de commencer, il faut s’assurer du bon état de votre conduit de fumée, et pour ça il faut faire appel à un ramoneur.
Pourquoi faire ramoner sa cheminée ?
 
J’en vois certains rigoler…. mais non, là c’est sérieux !
 
Pour commencer, cela doit obligatoirement être effectué deux fois par an par un professionnel, c’est une obligation règlementaire.
Cela peut être utile pour faire jouer l’assurance habitation en cas d’incendie.
 
Mais au-delà de l’obligation, le ramoneur vérifie la validité de l'installation (respect des normes et évualuation des risques) et l’état de votre conduit avant de le nettoyer :
- vos appareils auront ainsi un meilleur rendement (et une plus grande longévité),
- et vous éviterez tout risque d’incendie ou d’intoxication au monoxyde de carbone.
 
 
 

L'entretien de l'appareil de chauffage 

 
Un entretien régulier est très important, si vous voulez vous en servir longtemps, vous devrez :
 
- Nettoyer la vitre avec du papier journal humide trempé dans de la cendre fine, ou éventuellement un produit du commerce.
 
- Nettoyer les parois à l’aide d’un aspirateur type aspirateur à cendres (par exemple celui ci)  en évitant d’utiliser votre aspirateur de salon qui n’est pas fait pour).
Si vous avez déjà l’aspirateur, vérifiez les orifices de ventilation haut et bas, et éliminez ce qui pourrait les boucher.
 
- Vérifier le joint de vitre : c’est quand même mieux si les fumées restent dans l’appareil !
 

Evitez l’essence, le pétrole ou autre accélérateur, et évitez l’aggloméré le contreplaqué ou tout autre bois transformé.
 
Votre poêle à bois est fait pour brûler du bois et c’est tout  (eh oui), la combustion de bois transformé, laqué, verni peut l’endommager, et dégage des gaz polluants.
 
Allumer un feu dans sa cheminée ou dans son poêle est relativement simple.Si toutefois vous ressentez le besoin d’utiliser de l’essence, du pétrole ou tout autre artifice, parce que votre bois ne s’allume pas, ou parce qu’il ne dégage pas assez de chaleur, c’est peut-être qu’il n’est pas assez sec.

Vous trouverez en France des professionnels sérieux à même de vous vendre un bois de chauffage de qualité.
Beaucoup sont listés dans l'annuaire Bois-de-Chauffage.Net et vous les trouverez en lancant une recherche en bas de cette page.
 
 
 

Retirer les anciennes cendres régulièrement 

 
Pour que votre appareil fonctionne correctement, et pour permettre à l’air d’alimenter votre flambée, il faut vider le bac à cendres régulièrement
(si vous faites du feu en continu, cela revient à le faire au moins une fois par semaine).
 
 
 

Une bonne gestion de l’arrivée d’air

 
Bon, là c’est plus technique, et en même temps non (vous allez voir).
 
Pour que la combustion se passe bien, une arrivée d’air maîtrisée est très importante (mais dans ce domaine, il n’existe pas de science exacte).
 
Air primaire pour le démarrage et l'évacuation de la vapeur d'eau, air secondaire pour contrôler la combustion et brûler les gaz du bois, il vous faudra un peu d’expérience pour apprendre à les gérer correctement.
Dit simplement, on ouvre grand la vitre pour allumer le feu...oui sinon vos bras ne passent pas ;)
Une fois lancé, on peut laisser la vitre entre-ouvert, cela créé un courant d'air qui booster l'allumage.
Assez rapidement (quand ca prend), on ferme la vitre, l'arrivée d'air primaire est ouvert au max.
Une fois que le feu tient un bon rythme et semble régulier (en moyenne au bout de 10 minutes), on ferme l'arrivée d'air primaire et on ouvre l'arrivée d'air secondaire. Le feu va pouvoir rentrer en mode "routine", le rendement est optimal et le dégagement de chaleur avec.
 
Contrairement à ce que certains pensent, rien ne sert de fermer au maximum les clapets d’air dans le but d’économiser du bois.
Un feu qui couve ne fera qu’endommager votre conduit de fumée et laisser des imbrulés s’envoler dans l’air que nous respirons.
 
Si vous avez trop chaud, deux solutions :
- vous enlevez votre pull et vous ouvrez les fenêtres,
- ou vous réduisez la quantité de bois, et le nombre de rechargements
(dans ces cas là, on appréciera d’avoir un poêle avec une forte masse voire des matériaux d’accumulation car cette masse diffuse la chaleur plus doucement donc plus longtemps). 
 
Si vous n’êtes pas sûr que l’arrivée d’air est ouverte (ce n’est pas forcément indiqué ouvert ou fermé) vous entrebâillez la porte de votre appareil, et vous y approchez   un briquet allumé. Si la flamme s’incline vers l’intérieur, votre tirage est bon. Dans tous les autres cas, ce n’est pas gagné, et vous feriez mieux de contacter votre installateur.
 
 
Dernière précision :
Cela semble évident : ne jamais confier l’allumage de feux dans une cheminée, un poêle ou un barbecue à un enfant (sans surveillance, c‘est trop risqué).
 

 

 
Vous savez maintenant qu’avant d’allumer votre feu de bois en sécurité, il vous faut :
- veiller au passage du ramoneur (vous savez le petit bonhomme tout noir qui porte bonheur), 
- nettoyer régulièrement votre appareil et vider  les cendres, 
- utiliser un combustible de qualité, 
- et apprendre à gérer l’arrivée d’air.
 
Cela reste somme toute assez basique non ?
 

Comment protéger et conserver son bois de chauffage ?



Comment protéger du bois de chauffage rangé dehors ?

 

Le bois de chauffage est destiné au….. Chauffage, il ne doit donc subir de traitement chimique d'aucune sorte. 

La première des choses à faire pour éviter qu’il ne moisisse, c’est de l’empiler correctement, dans un endroit sec, ventilé, et au soleil, et non de le laisser en tas.

Il faut à tout prix l'isoler du sol et de l'humidité.

Les bois ronds ayant tendance à se détériorer plus vite, prenez la précaution de  fendre les bûches rondes ou adresser-vous à un professionnel référencé sur Bois-de-Chauffage.net qui vous fournira du bois en quartiers.


 

Quel taux d’humidité pour mon Bois de chauffage ?

 

Le taux d'humidité optimal pour que votre bois dégage le maximum d'énergie est de 18 à 20%. Cela correspond en moyenne à 2 ans de séchage.

Mais comment savoir si votre bûche est à point ?
Seul un humidimètre vous permettra de le déterminer (appareil équipé de pointes destiné à mesurer le taux d’humidité du bois sur masse brute).
Vous en trouverez facilement en vente sur Internet, notamment chez allobois.com. Ils sont basiques mais donnent une bonne idée du taux d'humidité.

La mesure se prend à coeur (sur une bûche fendue) ou en plusieurs endroits mais surtout pas sur l’écorce. Les pointes doivent être insérées à ⅓ de l’épaisseur et ⅓ de la longueur de la bûche. 

A noter : les appareils de mesure d’humidité qu’on trouve sur le marché à des prix accessibles, calculent l’humidité à seulement 1 cm de profondeur. Comme l’eau du bois va du cœur vers l’exterieur,  le taux d’humidité à 1 cm sera plus important que celui à 1/3 de la profondeur.

Attention toutefois à ne pas prendre une de celles qui aura été exposée aux aléas météorologiques, les pluies en particulier. 

Un bon professionnel pourra mesurer devant vous le taux d’humidité de ce qu’il vous livre (il doit avoir un matériel adapté), et pourra vous fournir toutes les explications quant à sa conservation. (lien vers le site de vente)

Un taux supérieur à 25 % signifie que votre bois est trop humide, et devra rester a sécher encore quelques temps (plus de détails ici).

 

  • Sur l'annuaire Bois-de-Chauffage.Net, vous trouverez le temps se séchage et le taux d'humidité des bois proposés par les professionnels qui livrent près de chez vous.
  • Ce taux est déclaratif, il peut etre utile de mander confirmation par téléphone ou lors de la livraison
  • Indiquez votre code postal dans le formulaire en bas de page, et voyez les offres disponibles 


 

Comment bâcher mon bois de chauffage ?

 

Si vous n'avez pas de bûcher et que vous choisissez de stocker votre bois dehors, vous devrez prévoir une bâche. (Ce serait dommage qu'il prenne la pluie)

Le dessus de la pile doit être régulier, pour éviter les endroits où l’eau pourrait stagner.

La bâche ne doit pas être trop large, mais longue, et doit pendre de 10 à 20 cm de chaque côté, ceci afin de protéger votre combustible de la pluie.

Vous devrez également la lester pour éviter qu'elle ne s'envole en posant quelques bûches sur le dessus.
Faites attention à ne pas la percer ou l’endommager, son efficacité en serait bien moindre….

Reste l’option de mettre une  tôle au dessus du bois. Elle a l’avantage de permettre une meilleure aération …mais il vaut empêcher qu’un coup de vent l’emporte.
Au final il peut être intéressant d’envisager la construction d’un abri qui est expliqué dans cet article.


 

Comment protéger mon bois des insectes ?

 

Le bois de chauffage n’est pas et ne doit pas être traité contre les insectes xylophages.

C’est aussi une des raisons pour lesquelles un stockage à l’extérieur est plus approprié : les nuisibles restent dehors. 

Que des araignées ou d'autres bestioles s’y logent, vous ne pourrez pas l’éviter.
Si vous ne voulez pas les importer dans votre maison, faîtes les tomber dans une brouette et mettez les dans un sac, comme ceux vendu ici, une partie du problème sera éliminé et restera dans le moyen de transport.

 Si le sujet est sensible, vous pouvez aussi brosser les bûches avant de les rentrer au salon.

 

 

Protéger mon bois de l’humidité

 

C'est la chose à faire pour que votre combustible se conserve au mieux.

Et vous ne pourrez le protéger qu’en le rangeant correctement dans un bûcher.(lire “comment ranger son bois de chauffage”).


 

Comment accélérer le séchage du bois de chauffage ?

 

Il faut un certain temps pour ne pas dire de longs mois de séchage pour que les bûches soient prêtes à être brûlées mais à moins d’avoir un séchoir à bois comme les professionnels, vous ne pourrez pas beaucoup accélérer le processus.
 
Certains éléments jouent : 
- la  longueur et épaisseur des buches (des bûches peu épaisses sécheront mieux et donc les buches fendues  sèchent plus que les rondes car il y a plus de contact à l'air)
- exposition au soleil
- exposition au vent
de votre pile de bois (même par -10°C un vent sec est efficace).

Vous pouvez aussi vous assurer que les différentes piles ne sont pas trop serrées afin que l’air puisse y circuler.

Vous pourrez compléter le séchage en rentrant quelques bûches dans votre salon un jour ou deux à l’avance, afin que l’humidité ambiante s’élimine, et qu’elles s’enflamment mieux.

 

 

En conclusion :
Protéger votre bois de chauffage des intempéries revient à en améliorer la conservation et la qualité.
Bien à l’abri dans un bûcher, ou une pile de bois empilé et bâché, votre bois se conservera des années.

 

Comment être certain de la qualité du bois de chauffage?



Conseils de base : S'informer 

 
La première des choses à faire est de se renseigner, de chercher les infosnqui pourront vous permettre de juger.
 
De nos jours, il y a une foule d’informations sur internet, pourquoi ne pas s’en servir ?
Il est assez facile de trouver l'info qu'il vous faut avec une foule de guides pratiques tel que celui de Bois de chauffage.net  que vous consultez actuellement.
 
Vous trouverez sur ce site des pages conseils aux particuliers, qui vous expliquent :
les essences,
Vous pouvez aussi vous rendre sur les forums de discussion, ou vérifier sur google ou sur Bois-de-Chauffage.net les commentaires des clients.
Attention toutefois à ne pas vous laisser abuser par les commentaires malveillants de certains “haters”.
 
 
 

Discuter avec le professionnel

 
Et pourquoi ne pas vous adresser directement à un  professionnel ?
Ils sont tous disposés à vous renseigner, tant sur la qualité des bois, que sur le pouvoir calorifique, leur combustion propre, l’énergie et la chaleur qu’ils dégagent.
 
Si le professionnel utilise des marques de qualités comme NF biocombustible bois, ou France bois bûches c'est bien parti. Il se soumet à un cahier des charges stricte.et à des contrôles réguliers. Malheureusement ils sont trop peu nombreux à rejoindre ces initiatives qui leur prennent du temps et de l'argent alors que ce métier est déjà très demandeur.
Si en plus le professionnel est référencé sur les sites de vente comme Bois de chauffage.net, vous avez là déjà pas mal d’éléments positifs. Cela vaut aussi pour les fournisseurs de granulés.
 
 
 

S'équiper d'un humidimètre

 
Vous pouvez aussi, si vous voulez tester le taux d’humidité de votre bois, acquérir votre propre humidimètre et tester votre bois de chauffage. Le prix d’un tel appareil peut être élevé s'il est de qualité pro. Il existe des appareils plus simples et pas chers (autour de 20€) qui vous donneront une bonne indication du taux d’humidité de votre bois, et vous permettra de contrôler que votre combustible est propre à être brûlé dans votre cheminée ou votre poêle à bois (20% d'humidité ou moins c'est parfait...20-25% ca passe sachant que le taux baisse très vite si le bois vient de prendre une averse...mais au delà...autant attendre avant de la brûler).
 
 
 

La norme NF bois de chauffage et la charte de qualite France Bois Buches

 
Certains professionnels ont choisi d’adhérer à des chartes de qualité, La certification n’est pas une obligation, mais cela prouve que le vendeur a accepté de remettre son travail en question pour respecter un cahier des charges.
 
Le marquage NF biocombustible bois  garantit au consommateur la qualité du bois qu’on lui livre.Délivré par L’AFNOR, cette marque présente le logo NF qui certifie que le combustible répond à tous les critères de certification française, européennes et internationales.
https://www.fcba.fr/catalogue/1ere-transformation-approvisionnement/prestations-de-service/nf-biocombustibles-solides-bois-de-chauffage
 
Il  signifie que le professionnel s’engage à respecter :
- la quantité de bois vendue : elle est exprimée en m3 apparent de bûches empilées, ce qui permet au consommateur de contrôler facilement qu’il a bien reçu la quantité qu’il a payée.
- De la classe d’humidité H1 sec à 20 %, Seule celle-ci  est certifiée NF elle sera contrôlée par le professionnel à la livraison, à l’aide d’un humidimètre.
- la classe d’essence : Seuls les feuillus durs (hètre frène charme chêne) sont certifiés.
 
C’est la garantie pour le consommateur d’avoir une indication exacte de ce qu’il achète. C’est aussi un engagement de la part du professionnel. Mais très peu de professionnels ont opté pour cette norme et vous la trouverez rarement.
 
Par contre le réseau France Bois Buches est plus développé avec pres de 150 membres. Attention, c'est une charte et non une norme. C'est donc le professionnel qui s'engage et non une norme qui certifie que le product respecte les critères.

Bois-de-Chauffage.Net indique si les professionnels listés dans l'annuaire adhèrent à une marque de qualité. Bien sur un grand nombre de professionnels font du bon boulot sans pour autant adhérer à ces marques de qualité. Appelez les pros, vous pourrez vous faire votre propre avis avant de commander.
 
 
 

Réglementation pour la vente de bois de  chauffage

 
Vous pouvez aussi vous demander s’il existe une  réglementation pour la vente de bûches de bois, il n’y en a pas à proprement parler, mais cela doit tout de même  respecter la législation:sur les ventes et le travail à savoir :
 
- Le vendeur doit avoir un numéro de registre du commerce, ce qui implique que l’on s’est enregistré en temps que commerçant ou producteur.
- Il doit avoir une assurance professionnelle en rapport avec son activité.
- Il doit produire une facture (cela vous pouvait le verifier et le demander à la commande)
- Il déclarer ses revenus.
- Il doit déclarer ses salariés. 
- Il payer la TVA le cas échéant.
 
Par ailleurs pour reconnaître un vendeur sérieux, vous pouvez vérifier les points suivants :
 
- Il n’utilise pas uniquement le stère pour indiquer la quantité de bois que vous avez acheté, mais aussi le m3 ou le m3 apparent des bûches empilées.
- il a pignon sur rue, c’est à dire que son activité est déclarée et connue (voir les sites Societe.com ou bien il est inscrit sur Bois-de-Chauffage.net qui a vérifié l'existence d'une entité juridique).
 
 
Il existe sur la place publique beaucoup de “petits” vendeurs de bois de chauffage : des particuliers qui vendent “quelques” stères de bois. Il faut savoir que s’ils ne sont pas capables de produire une facture, cette vente est “au noir” donc illégale (à moins qu'ils soient exploitants forestiers ou agriculteurs). Il en va de  même si vous avez affaire à un soi-disant professionnel  qui exigera un paiement en espèces à l’exclusion de tout autre. Un vendeur sérieux accepte un paiement par chèque, carte bancaire (s’il est équipé) virement, ou éventuellement espèces pour les montants inférieurs à 1000 euros et il fournit une facture (parfois il faut la demander).
Nombreux sont les consommateurs de bois de chauffage qui ignorent qu’on peut le payer autrement qu’en espèces.

Note :
On reporte des fraudes sur Internet. Evitez tout virement avant livraison car un virement ne vous protége pas
(l'assurance ne fonctionnera pas alors qu'elle peut fonctionner en cas de paiement électronique avec votre CB)
 
 
 
 
En résumé,
pour juger de la qualité du bois pour vos poêles, vous pouvez essayer de vous faire une opinion via les renseignements glanés sur internet et en discutant avec le professionnel qui doit être clair concernant le volume et le séchage du bois qu'il propose. 

Obtenez les coordonnées des PROS qui livrent chez vous en indiquant le code postal dans le formulaire ci-dessous : 
 
 

Les types de chaudières à bois et comment choisir ?



 

Combien de temps stocker son bois de chauffage ?



Combien de temps stocker son bois


Il faut savoir que selon l’essence, le temps de séchage pour obtenir un bois de qualité peut être plus ou moins long.

Pour le frêne et le hêtre, à partir du moment où il est transformé en bûches (ce qui équivaut souvent à 3 à 6 mois après la coupe de l’arbre) il faut compter 1 an pour obtenir un taux d’humidité de 20 %.

Pour le charme, qui est une essence qui doit être travaillée très rapidement après la coupe, le temps de stockage devrait être de 2 ans minimum.

Et le chêne selon le sol où il a grandi, contient du tanin qui doit être réssuyé (lavé par la pluie).

Dans tous les cas, seul prime le taux d’humidité au moment de la combustion, et celui ci ne devrait pas excéder 20 %. 

Si vous ne voulez pas vous prendre la tête, commandez votre bois sec auprès d' un professionnel et demandez lui de vous indiquer par telephone et si possible contrôler devant vous l’humidité du combustible qu’il vous livre. Indiquez simplement votre code postal dans le formulaire en bas de cette page et vous saurez qui livre quoi et à combien chez vous !

Le bois sec, du moment qu’il est à l’abri de l’humidité, se conserve de longues années, il ne perdra pas en énergie.
On en dit plus dans "Ou stocker le bois"  et "comment stocker'.

 

 

Quand commander le bois de chauffage ?


C’est toujours la question. Contrairement à ce que tout le monde pense, le meilleur moment n’est pas l’hiver, mais bien  la période printemps/été, moment où les conditions météo sont idéales pour avoir un bois sec.

De plus, cela vous évitera les déconvenues de l’hiver : délais de livraison longs; intempéries, prix élevés.

De même, si vous séchez vous-même votre combustible, et que vous l’entreposez à cet effet loin de votre habitation sous une bâche, la période estivale est également  le moment adéquate : votre bois sera idéalement sec, et la corvée du bois extérieur…. c’est quand même plus agréable s’il ne pleut pas. 

Si par "rentrer son bois", vous avez en tête de le mettre dans votre cave ou votre garage, il faut savoir que ce n’est pas l’endroit idéal. Il y sera confiné, sans aération, voire même exposé à l’humidité de votre habitation. Prévoyez plutôt un stockage dans un abri à bois extérieur. Bois sec rime avec Ventilation et stockage à l'abri de l'eau...ah non tiens, cena ne rime pas, mais c'est quand même les 2 criteres clés de succés !

 

 


Quand le bois de chauffage devient-il trop vieux ?


Stocké empilé,(et non en tas), au sec, dans un endroit bien ventilé, une buche de bois se conserve des années, mais il est vrai qu’au bout d’un moment, il commence à prendre de l’âge, et la question est de savoir si cela a un sens de le brûler encore.

La réponse est clairement oui ! Même après 10 ans une bûche issu d'un feuillu dur sera toujours un excellent combustible.

Pour éviter d’avoir un stock de vieux bois, prenez la précaution d’empiler votre “nouveau” bois derrière l’ancien, ou prévoyez un abri double, dans lequel vous mettrez d’un côté le bois que vous utilisez, et de l’autre celui que vous venez de recevoir.

La question du stockage du bois est primordiale pour avoir un combustible avec un rendement optimal. Le bois vieillit très bien, mais c’est mieux si vous prévoyez une rotation de vos stocks, de manière à utiliser “ce qui est au fond”.

 

 

Pour conclure,
Dans tous les cas, faites appel à un professionnel, il pourra  vous expliquer en détail comment faire, et le conseil sera personnalisé.
On espère que vous le trouverez sur Bois-de-Chauffage.Net en indiquant votre code postal ci-dessous ;)

 

Conseils pour la livraison de Bois de chauffage



Préparer l’emplacement

 
La première des choses à faire est de préparer l’emplacement où vous allez réceptionner votre bois de chauffage. 
 
Vous agirez différemment en fonction du conditionnement, et si vous avez des questions sur le conditionnement c’est par ici !

 
Pour la livraison de bois en vrac, il faudra : 
 
- Enlever les pots de fleurs, tout ce qui est fragile dans la zone où sera déchargé le bois.
 
- Si vous voulez le faire déverser sur le gazon ou sur une zone difficile à nettoyer, prévoyez une bâche à mettre sous le bois. Les écorces, sciures et éclats seront d’autant plus faciles à éliminer. De toutes façons votre poêle n'aime pas l'herbe ;)
 
- Vérifier avec le chauffeur qu’il peut  accéder à votre zone de déchargement et éventuellement demander à ce que les voisins dégagent leurs voitures aux abords de votre portail afin de faciliter la manœuvre.
 

 
Dans le cas d’une livraison sur palette, voici nos conseils :
 
- Aplanir et balayer les zones où seront entreposées les palettes (c’est mieux si elles sont droites).
 
- Dégager tous les objets fragiles pour que le livreur puisse faire sa manoeuvre sans stress.
 
- Vérifier avec le chauffeur quelles précautions particulières vous devez prendre pour faciliter la livraison, lui aussi saura vous donner des conseils.
 
- Ranger votre abris à bois : mettez de côté le bois qu'il vous reste de la dernière livraison afin de l'utiliser en premier (c'est lui qui dégagera le plus d'énergie puisqu'il est bien sec alors autant l'utiliser !).
 
Il faudra dégager le terrain pour permettre le passage du transpalette ou de la brouette.
 
 
 

S’assurer que le terrain supportera la charge

 
Le poids du bois associé au poids du camion, cela peut faire plusieurs dizaines de tonnes. Il est prudent de s’assurer que le véhicule est adapté à votre accès. Nous conseillons de vérifier le tonnage, la hauteur et la largeur auprès de votre livreur ron en reparle juste après).
 
Si vous devez faire décharger le bois de chauffage sur une pelouse ou un champ, assurez-vous que le terrain est assez solide pour que le camion ne s’embourbe pas, ou ne fasse d’ornières (bon si c’est le cas, le livreur en général va vous dire : “ce n’est pas possible ici” alors écoutez-le même s'il repart avec le bois).
 
Il en va de même pour le pavage des cours :  mieux vaut porter les bûches quelques mètres de plus que de refaire tout un dallage…
 
 
 

S’assurer que le semi ou le transpalette passe
(idem demandez les dimensions au préalable !)

 
Un camion, c’est un peu plus large et haut qu’une voiture, cela semble évident. Mais au moment de se faire livrer, on pense souvent à la largeur, mais rarement à la hauteur, à la présence de câbles, de toitures, mais aussi d’arbres, de branches, qui pourraient endommager le camion ou même l'empêcher de vider votre commande de bois à l’endroit où vous voulez l’avoir. Faîtes attention !
 
Les transpalettes tout terrain ont eux aussi un certaine gabarit  : pensez à vérifier avec votre livreur qu’il peut passer (il n'aime pas les bosses ni les sols mous). Au besoin, demandez-lui de passer voir chez vous à l’occasion…. c’est l'ideal s'il est du coin, il vous dira exactement ce qu’il en est. Voyez dans cette video comment ça se passe : 
 
 
Si vos renseignements sont inexacts, vous courrez le risque que votre bois soit déchargé loin de votre emplacement de stockage et de votre poêle, ou qu’au final vous soyez obligé d’ouvrir la palette pour empiler votre bois vous-même. L’autre option c’est que vous deviez refuser la livraison mais que le professionnel exige que les frais de déplacement soient réglés. Dans les 2 cas, ce n’est pas bon pour vous. 
 
 
 

Vérifier la quantité et le séchage avant déchargement

 
Avant de vous retrouver avec des bûches qui ne conviennent pas, pensez à vérifier avec le chauffeur ces différents points : 
 
Bon ça c’est assez facile, avec un mètre.
 
- Le séchage et le taux d’humidité.
Quel que soit le prix payé pour cette énergie renouvelable, la condition d’une bonne combustion est un taux d’humidité inférieur à 20 %. Si vous avez affaire à un professionnel sérieux, il doit avoir dans son camion un petit appareil qui s’appelle humidimètre et qui lui permet de tester devant vous l’humidité du combustible qu’il vous livre. Demandez lui de venir avec lors de votre commande ;)
 
- la quantité : si on vous livre des stères ou m3 en vrac, vous ne pourrez pas vérifier la quantité avant le déchargement, le mètre cube vrac n’étant pas toujours fiable.Vous n’aurez d’autre choix que d’empiler le bois pour pouvoir le cuber. Faites-le rapidement afin de signaler tout écart au vendeur. Mais n'oubliez pas que 1 m3 ne correspond pas à 1 stère !
 
- S’il s’agit de palettes, la quantité est plus facile à vérifier :    nombre de palettes x quantité par palette.
Vérifiez quand même que les palettes sont toutes bien empilées de la même manière.
 
 
 

Ecouter les conseils du professionnel

 
La personne qui vous livre est un professionnel, c’est à dire qu’il a déjà livré  du bois énergie des centaines de fois, dans tous les recoins de votre département. Il connaît son camion, et sait aussi ce qu’il peut faire ou non. Lui seul est habilité à décider jusqu’où il peut aller avec son matériel.
Il essaiera de trouver la meilleure solution pour vous et pour lui (il veut garder ses clients au final). Un client revient non seulement pour la qualité de la marchandise, mais aussi pour la qualité du service et des conseils…
 
Et si déjà vous l’avez sous la main, demandez-lui conseil pour stocker votre bois de chauffage.
Dans la plupart des cas, il sera heureux de vous aider.
 
 

 
 
Pour résumer nos conseils concernant la livraison de bois de chauffage,
que vous vous fassiez livrer du bois en stère, des pellets pour votre chaudière ou votre poêle, préparez le terrain où vous allez réceptionner votre combustible. En règle générale, si c’est la première fois, restez en lien avec le professionnel qui vous livre, il vous conseillera volontiers afin que tout se passe bien.
 
Et maintenant que vous en savez plus sur la livraison, voyez qui livre du bois près de chez vous et à quel prix :
Il suffit d'indiquer votre code postal dans le fomulaire ci dessous !
 

Les différents problèmes fréquents au bois de chauffage



Le Bois de chauffage sent mauvais

 
Le bois est un produit naturel  contrairement aux granulés (qui est un produit industriel). Il  faut vous imaginer qu'entre l'arbre dont il est issu, et votre maison, il subit très peu de transformation.

Coupé, fendu scié, séché, il est à peu de choses près, tel qu’en forêt. Certaines essences comme le chêne ont une odeur spécifique. Ceci ajouté aux long mois de stockage, il se peut que l'odeur soit désagréable. 
 
Dans le cas où vous vous faites livrer du bois en vrac sur palette filmée, un excès d'humidité au moment où le produit est conditionné peut conduire à des moisissures à l'odeur désagréable. C’est souvent aussi l’indication que vos bûches ne sont pas assez sèches...
 
 
 

Le Bois de chauffage qui craque, crépite et fait du bruit

 
Certaines essences de bois, tels le châtaignier, l’acacia ou les résineux claquent lorsque vous les brûlez dans votre cheminée. Cela est dû à la silice contenue dans la terre où ils ont grandi.
Si vous avez un foyer ouvert, (et même si c'est un foyer fermé), pensez à enlever tout ce qui pourrait brûler dans le rayon de projection des escarbilles, ou installez un pare feu. La prochaine fois, envisagez si cela vous gêne, de changer d’essence  et privilégiez le hêtre, le frêne, le chêne. 
Si vous avez un foyer fermé, ce n’est pas un souci.
 
 
 
 

Bois de chauffage qui fume, suinte, qui mousse quand il brûle

 
Que votre bois fume à l’allumage, c’est qu’il évacue la vapeur d’eau . C’est normal.
 
Par contre s’il fume beaucoup, mousse lorsqu’il brûle, ne produit pas de flamme, c’est qu’il est trop humide.Il n’y a qu’une solution, le laisser sécher !
Ne l’utilisez pas dans cet état, même dans une chaudière bois il ne brûlera pas, et en plus il dégagera des gaz nocifs tel le monoxyde de carbone, ou des polluants à particule fines.
 
 
 
 

Bois de chauffage qui ne fait pas de braise

 
Votre bois ne produit pas l’énergie que vous en attendez.

Plusieurs causes possibles :
- Il s’agit d’un feuillu tendre qui brule vite. Utilisez plutôt un feuillu dur (cf. quelle essence choisir)
- L’arrivée d’air dans votre poêle est trop importante, cela accélère la combustion, et les braises se consument trop vite. Dans ce cas, il faut réguler l’arrivée d’air comburant (lire si besoin nos conseils sur la gestion des arrivées d'air dans cet vers article).
Plus globalement cela peut venir d'un souci de tirage (lié au ramonage, à une VMC, à l'obstruction d'une arrivée d'air... En cas de doute consultez des spécialistes dans le forum de Poelesabois.com
- Ou alors votre  bois est  trop humide, et ne brûle pas correctement. Laissez-le sécher, et il faudra mieux acheter la prochaine fois (Notre site doit pouvoir vous y aider).
 
 
 

Bois de chauffage qui "charbonne"

 
Vous pouvez aussi avoir l’effet inverse : votre bois charbonne, brûle mal, couve, ne dégage pas de chaleur.
 
Soit vous avez trop réduit les arrivées d’air, soit vous les avez réduit trop tôt, avant que le combustion soit assez avancée.(voir peut-être notre article "comment allumer son appareil de chauffage au bois").

Mais c’est souvent aussi dû à…….. un bois trop humide. (Encore ? Eh oui, on en revient toujours au même problème).

Comme plus haut, adressez vous la prochaine fois à un professionnel qui pourra tester l'humidité de ce qu'il vous livre devant vous) ou bien laisser le bois sécher chez vous (dans ce cas prévoyez de l’acheter au printemps pour lui laisser le temps de baisser son taux d’humidité).

 

 

Bois de chauffage qui ne chauffe pas

 
Si votre bois brûle et ne chauffe pas, c’est qu’il est encore une fois trop humide. 
Certaines essences de bois tendre, ne dégagent pas de chaleur à la combustion, ll faudra, la prochaine fois veillez à vous faire livrer des buches de feuillus durs.
Donc… un professionnel qui vous garantit la qualité des essences livrées, c'est mieux.
Voir aussi « Bois de chauffage qui charbonne »
 
 
 

Bois de chauffage qui moisit

 
Vous avez entreposé votre bois à la cave ou dans votre garage, et là, misère vous constatez qu’il moisit. Et s’il moisit, c’est qu’il n’est pas assez ventilé.
 
Il faut savoir, que le bois de chauffage, même s’il est sec doit être stocké de manière à permettre à l’air de circuler entre les bûches. Même si vous pensiez bien faire, votre cave ou votre garage ne sont absolument pas les meilleurs endroits.

Prévoyez un bûcher à l’extérieur (comme indiqué dans notre article "comment stocker son bois de chauffage").
Si vraiment vous ne pouvez pas faire autrement, prenez la précaution de vous faire livrer en été, quand la météo est au beau fixe. Mais pas de secret, dans une cave humide, votre bois le deviendra également…
 
Dans ce cas, montez du bois près de l’appareil de chauffage avant de la brûler, cela ne peut lui faire que du bien.
Plus il aura le temps de sécher, mieux ce sera.
 
Petit conseil : Quand le bois n’est pas assez sec pour que le feu s’allume facilement (taux d’humidité entre 21/29%), nous recommandons l’usage de bois densifié pour démarrer le feu. C’est plus cher mais c’est bien pratique. Le taux d’humidité de ce type de bois est de 7% ! 
La buche de bois densifié va permettre de démarrer le feu et de sécher la (ou les) buche de bois que vous aurez mise(s) a coté qui finiront par s’enflammer.
 
 
 

Bois de chauffage trop sec

 
Est ce que le bois de chauffage peut être trop sec ?

En principe non, un feuillus dur aura un taux d’humidité de 15 à 18 % en été. (plus ce taux est bas meilleur est le rendement).
 
Si vous le trouvez trop sec peut-être que vous pensez qu’il brûle trop vite ?
Dans ce cas, réduisez l’arrivée d’air; la combustion en sera ralentie, mais n’allez pas le tremper dans l’eau avant de le brûler bien sur, cela ne servirait qu’à endommager votre appareil.
 
 
 

Ma bûche de bois de chauffage n’est pas à la bonne taille

 
Votre bois est trop long, trop gros. Avez-vous pensé à préciser au vendeur les dimensions exactes qu’il vous fallait ?

Si vous avez pris toutes les précautions nécessaires, et que la plus grande partie de la livraison est “hors norme”, il faudra rappeler votre fournisseur : un professionnel doit vous fournir des bûches de longueur régulière, sans supplément de prix.
 
Et si vous ne l’avez jamais fait, n’essayez pas de fendre ou de couper les bûches hors dimension, laissez ça aux bûcherons, c’est leur métier.
 
 
 
 
 
En résumé,
quel que soit les problèmes de que vous rencontrez avec votre bois, ils  sont souvent dus à un combustible  trop humide, de mauvaise qualité.
Poêles, cheminées ou chaudières, si votre bois n’est pas sec, hors dimension, pas de la bonne essence, vous n’aurez aucun plaisir à l’utiliser.

Vous trouverez en France des personnes qui se donnent un mal fou pour que vous n’ayez aucun souci avec le produit qu’ils vous livrent. Adressez-vous à ces professionnels sur Bois-de-Chauffage.Net... Et commandéz au printemps/été ! ;)
 
 

Quelle quantité de bois de chauffage acheter ?



Les éléments qui déterminent sa consommation de bois de chauffage ?

 
C'est vrai aussi pour les granulés, le gaz et toute autre forme d’énergie : Il y a différents facteurs à prendre en compte lorsque l’on veut estimer sa consommation de bois de chauffage :
 
- la température extérieure : Le climat de la  région où vous habitez est un élément important à prendre en compte. Il en va de même de l' altitude de votre habitation, du niveau d’ensoleillement et de la longueur des hivers.
 
- Votre logement : la surface à chauffer, la hauteur sous plafond de vos pièces à chauffer et l'isolation du logement.
 
- L’utilisation de votre appareil ou de votre chaudière : s’agit-il d’un chauffage d'appoint ou d’un chauffage principal.
 
- Vos habitudes : êtes-vous frileux ou du genre ours polaire à se promener en maillot de bain dans une ambiance fraîche ? Y a-t-il une présence constante, ou ne vous chauffez-vous que le soir ou le week end ?
 
- Votre appareil de chauffage : Il faut savoir que les appareils nouvelle génération ayant une double combustion sont beaucoup beaucoup moins gourmands que les cheminées à foyer ouvert.
 
- La qualité du  bois que vous utilisez : Un feuillu dur à moins de 20 % d'humidité est idéal pour un rendement maximum. S'il est plus humide, vous en consommerez plus pour produire la même quantité d'énergie utile (chaleur). Il en va de même si vous utilisez des feuillus tendres ou des résineux.(voir notre article “quelle essence de bois choisir”).


Cela fait beaucoup de questions ! 
Alors on a créé un petit outil gratuit pour vous donner une bonne idée  !!
Il permet de calculer le besoin en énergie de votre habitation et il en déduit le volume (de bois ou de granulés) à commander.
 
 
 

Quelle quantité de bois de chauffage commander pour une saison ?

 
 
 
Bois-de-chauffage.net met à votre disposition un outil pour estimer votre consommation.
 
 
 
Des conseils pour bien utiliser cet outil  :

Attention à la question "Quelle proportion de la chaleur doit il apporter dans la ou les pièce(s) à chauffer ?"

Il s'agit bien des pièces à chauffer et pas de la surface totale de l'habitation.
Par exemple si vous avez une maison de 100m2 et que vous placez l'appareil de chauffage au bois de sorte qu'il pourra chauffer une pièce à vivre (salon) de 40 m2 équipée de 2 radiateurs (électrique,fioul ou gaz peu importe) + 2 chambres de 12 m2 qui sont à l'étage (accessibles par l'escalier dans le salon pour que la chaleur circule efficacement) alors on indiquera dans l'outil :
- je veux chauffer 40 +12+12 m2 soit  64m2 avec le poêle ou la cheminée
- et l'appareil devra apporter 50% de la chaleur du salon et 25% de la chaleur des chambres soit 40% en moyenne sur les 64m2.
Pour avoir des résultats corrects, il faut rentrer des données correctes ;)
Prenez le temps d'y réflechir.

Et ne vous trompez pas dans les hauteurs non plus. Une virgule est vite oubliée...
Et chauffer un volume de 2.5m de haut ou 25m de haut, ce n'est pas la même chose ! ;) 
Le besoin calorifique ne sera pas le même...
Cette erreur se produit régulièrement. ALors n'hésitez pas à vérifier les données que vous saisissez.

 
D'autres solutions pour calculer la quantité de bois à commander ?

- Voyez votre facture d'energie. Elle indique combien de KW/h  vous avez consommés.
Si vous estimez que le chauffage au bois doit apporter 10 ou 50% de la chaleur nécessaire, vous connaîtrez le nombre de KW/H que la combustion du bois doit apporter  sachant qu'un stère de bois apporte 1500 kWh (selon son essence et son séchage avec les variations liées au rendement de votre appareil de chauffage).
Vous pourrez ainsi facilement déduire le volume de bois approximatif à acheter.
 
- S'il s'agit du 1er hiver dans votre habitation, Vous pouvez demander à vos voisins combien ils utilisent de bois de chauffage, mais vous verrez que leurs réponses peuvent être très différentes pour les raisons évoquées plus haut.
 
Il faut savoir qu’un hiver long, même si les températures ne sont pas particulièrement basses vous poussera à consommer plus qu’un hiver court mais rigoureux.
Et bien sûr si en février il fait 25°….. plus personne n’allume son feu de cheminée.
 
- Pour avoir une idée correcte, le mieux est encore de faire une moyenne de votre consommation sur plusieurs années, et de prévoir une petite marge pour ne pas se retrouver sans rien une fois la bise venue....
 
 
 

Bonnes pratiques : Comment économiser son bois de chauffage ?

 
Le bois de chauffage est un combustible naturel, pas cher, renouvelable, mais ce n’est pas une raison pour en faire une utilisation irraisonnée.
Son fort pouvoir calorifique est souvent dû aux nombreuses années qu’un arbre met à grandir.
 
Ne serait-ce que pour des raisons économiques, il est judicieux de l’économiser. Pour ce faire vous devrez être attentif aux points suivants :
 
Dans un premier temps, achetez du feuillu dur à moins de 20% d’humidité (max 25%) chez un professionnel (bref du bois de qualité ;).
Plus votre bois sera humide, plus vous en consommerez : La combustion utilisera d'abord l'énergie pour éliminer l'eau sous forme de vapeur avant que la bûche puisse ensuite se mettre à brûler.
Du feuillu tendre par contre brûlera plus vite et la chaleur dégagée sera moindre car ce sont des bois moins calorifiques. Vous en consommerez donc plus.(comme expliqué dans “quelle essence de bois choisir”)
 
Un des éléments déterminant est le stockage : en l’opitimisant vous pouvez bonifier votre combustible, dans le cas contraire, vous aurez un bois humide difficile à brûler, et donc …. vous consommerez plus. (lire à ce sujet l' article “comment stocker son bois de chauffage”)
 
L’état de votre  appareil de chauffage peut aussi conduire à une surconsommation : pensez à effectuer un ramonage régulier, avant et pendant la période de chauffe. Vérifiez les conduits, et tout dispositif pouvant conduire à la perte de chaleur et de rendement. Videz le cendrier et nettoyez la chambre de combustion.(comme expliqué dans “précautions à prendre avant d’allumer un feu”).  Un appareil de qualité mal entretenu ou mal installé, ne sera jamais performant...
Cela vaut aussi pour les appareils à granulés.
 
Allumez votre feu comme il convient. Rechargez votre poêle de manière à avoir une chaleur douce (environ toutes les deux heures) de manière à optimiser la flambée.
 
Puis, deux éléments peuvent aussi influencer votre consommation : l’isolation de votre logement… et  votre appareil de chauffage : il faut savoir que les poêles et cheminées nouvelle génération consomment vraiment moins de bois et ils poluent moins (c'est lié au rendement notamment) . Quant à l’isolation, je crois que c’est inutile d'expliquer en quoi c'est une source d'économies d'énergie ;)

Et maintenant  que vous en savez plus, faîtes le plein d'énergie :
voyez qui livre du bois
 près de chez vous et à quel prix.
Il suffit d'indiquer votre code postal dans le fomulaire ci dessous !
 
 
 

Quel séchage pour le bois de chauffage ?



Comment savoir si le bois de chauffage est sec ?

 
Quand on est novice, et qu’on a en main une bûche de bois, il est difficile de juger de son taux d’humidité.

- Sec, vous aurez du plaisir à allumer votre feu
- Pas sec…. ce ne sera pas vraiment le cas, car il sera compliqué à allumer et il ne dégagera pas beaucoup de chaleur (on en parle aussi dans l'article les problèmes les plus fréquents avec des bûches)
 
Dans un premier temps, pourquoi ne pas vous adresser directement au professionnel en lui demandant quel est le taux d’humidité des buches qu’il vous livre.et au besoin, il pourra le mesurer devant vous grâce à son humidimètre en vous donnant quelques bons conseils. (cf. "comment être certain de la qualité de son bois de chauffage").
 
Vous pouvez aussi avoir recours à ces petits trucs pour vérifier si votre bois est assez sec pour être brûlé dans votre poêle  :
 
- Le bois sec est plus léger que le bois humide. Bon, dit comme ça, ça ne vous aide pas forcément, puisqu’il faudrait comparer, et que ce qui vous peut paraître lourd, n’est pas forcément du bois humide, mais peut-être du feuillu dur, par rapport à du feuillu tendre.
 
- .L’écorce se détache facilement, il n’a pas de trace de moisissure, et n’a presque pas d’odeur (sauf les résineux, qui eux sentiront toujours la résine, même dans 10 ans).
 
- Les bûches présentent des fissures aux extrémités. Oui bon pas toujours, s’il fait humide, ces fissures se resserrent, ce qui ne veut pas dire que le bois n’est pas sec.
 
- Frappez deux bûches ensemble, si le son est clair, c’est que votre bois est sec. Si au contraire il est sourd, et qu’on ne l’entend presque pas, c’est que votre bois est trop humide. Mais là encore, si vous le faites pour la première fois, vous ne ferez pas forcément la différence.
 
- Il y a aussi la technique du liquide vaisselle : mettez en un peu sur une des extrémités de la bûche et soufflez dans l’autre (fort) si votre bois est sec, vous devriez avoir des bulles sur le côté liquide vaisselle.
 
Le plus sûr est encore d’avoir recours à un humidimètre (on en parle juste après). Utilisé correctement, c’est un bon moyen pour savoir si votre bois de chauffage va dégager assez d’énergie lors de la combustion, encore faut-il savoir s’y comment s’y prendre :
 



 
 

Comment mesurer l’humidité du bois de chauffage ?

 
Les humidimètres destinés au bois  de chauffage, mesurent  le taux d’humidité sur masse brute.(et ce n’est pas la même mesure que pour les menuisiers)
 
La méthode la plus précise est celle de la déshydratation : le bois est pesé avant d'être déshydraté, puis re-pesé à la sortie du four.
La différence entre les deux valeurs permet de donner le taux d’humidité sur brut. Cette méthode est réalisée en laboratoire.
 
Les professionnels eux utilisent l'humidimètre à pointe (voyez à quoi cela ressemble ici).

Pour que la mesure soit réalisée correctement, il faut prendre quelques précautions :
- Prendre une bûche dans le milieu du tas de bois (pour ne pas avoir celle qui aura été en contact soit avec le soleil, soit avec les intempéries)
- Insérer les pointes de l’humidimètre au tiers de la longueur et au tiers de l’épaisseur sur la tranche. (pas sur l’écorce, ni sur la section.)
 
Pour une valeur vraiment précise il faudrait fendre la bûche, et prendre la mesure sur la tranche fendue.
 
Si la valeur est inférieure à 20% : c’est parfait.
Entre 20 et 25 % c’est OK (il faut être indulgent, beaucoup de facteurs peuvent influencer la mesure : l'humidité de l'air,la température ambiante, une pluie qui vient de tomber etc..).
Au dessus de 25 % votre bois est clairement trop humide pour être brûlé. Il faudra terminer de le sécher, et cela peut prendre plus ou moins longtemps, les conditions de stockage sont primordiales dans ce cas là. 
 
 
 

Combien de temps de sécher mon bois de chauffage ?

 
Si vous ne disposez pas d’un séchoir (c'est rare ! ;), il est utile de savoir combien de temps ça va prendre de sécher votre bois trop humide.
 
La réponse n’est pas aussi facile que vous l’imaginez : cela dépend de la classe d’humidité, et des essences.
 
Pour les bois verts (plus de 35 % d’humidité )
 
- Les feuillus durs tels que le hêtre et le frêne sèchent en général entre 12 et 18 mois après la coupe de l’arbre, selon leur exposition, la taille des bûches, s’ils sont bien empilés et bien aérés.
 
- Le chêne contient des tanins, (acide incombustible) qui devra être éliminé (par exposition aux intempéries) avant de pouvoir l'utiliser dans la cheminée. Son temps de séchage est donc beaucoup plus long.(36 mois minimum)
 
- Les feuillus tendres et les résineux mettent moins longtemps à sécher car leur faible densité est faible.
 
- Le bois fendu sèche plus vite que les rondins. Comptez 6 mois à 1 an supplémentaire pour les rondins.
 
- Les bûches courtes (25 ou 33 cm) sèchent plus vite que les bûches de 50 cm ou 1 mètre.
 
 
Pour les bois mi-secs, entre 25 et 35 % d’humidité, le temps de séchage qu’il faut pour qu’ils atteignent le taux idéal est en général de 6 mois. Ce processus est accéléré si vous prenez la précaution de vous faire livrer avant l’été : les conditions sèches et chaudes agissent comme un four et accélèrent le séchage de votre bois (qui doit être rangé et pas laissé en tas).
 

A savoir
Un bois qui a été sec et qui a repris de l'humidité suite à une pluie ou à de la neige peut très vite sécher.
Le problème, c'est que le testeur d'humidité va indiquer un taux d'humidité élevé si la mesure est prise là ou l'eau est arrivée. 
Il faut garder en tête que le bois reste sec à coeur et que l'humidité est une humidité de surface. Elle diminuera en 1 ou 2 semaines si le bois est ventilé dans un endroit sec.
C'est le seul cas ou un bois humide  (50/30%) est acceptable.
L'ideal serait bien sur que les professionnels stockent le bois sous abris et livrent le bois sous bâches. Cela nécessite beaucoup d'argent et du temps et les marges du secteur ne permettent pas souvent ces investissements (on se focalise trop sur le prix et la concurrence du bois vendu au noir ne facilite pas le travail de qualité : Resultat des courses, les professionnels n'ont pas toujours les moyens de bien s'équiper et de bien travailler).
 

Dans tous les cas, seul l’humidimètre permet de s'assurer que le bois est sec. C’est la seule valeur qui compte, même si le bois n’a pas été stocké le temps requis.
Et si vous n'en avez pas, il faut cogner les buches comme expliqué plus haut ou tout simplement faire un feu afin de tester le bois (pour apprécier la facilité d'allumage et le dégagement de chaleur) !
 
 
 
 
En résumé,
pour savoir si votre bois est sec, pas besoin d'acheter un séchoir;),  il y a bien quelques recettes de grand mère, mais, la solution la plus sûre est de le tester avec un humidimètre à pointe, et pourquoi ne pas demander directement à votre fournisseur de réaliser la mesure devant vous et de partager avec vous ses conseils ?
Vous trouverez des testeurs d'humidité de qualité correcte (pas professionnels ceci étant dit) ici 
On espère que tous ces conseils vous seront utiles !

Et pour connaître le taux d'humidité des bois vendus près de chez vous,
indiquez votre code postal dans le formulaire ci dessous : 
 

Stockage du bois de chauffage




Quels sont les sujets abordés par les acheteurs liés au stockage du bois ?

Le plus souvent, il s'agit de simples questions :
Par exemple; puis-je stocker mon bois dans un garage ?
Comment construire un petit abri ?
Combien de temps garder mon bois ?


Nous rencontrons quand meme régulièrement des soucis qui impliquent autant le stockage que le séchage du bois :

Par exemple un particulier est mécentent car il déclare que son bois  acheté auprès d'un prodessionnel listé sur l'annuaire Bois-de-Chauffage.Net, ne s'allume pas. 
On contacte le profesionnel pour en savoir plus.
Le pro en question nous répond assez souvent :
* qu'il a livré un bois de 25% d'humidite et qu'il a expliqué à son client qu'un séchage de 4 semaines était nécessaire et devrait suffire.
* ou qu'il a livré un bois sec mais qui a juste pris la pluie. Dans ce cas l'humidté est en surface, un séchage de 2 semaines devrait suffire.
Sauf que le client a attendu et le feu ne s'allume toujours pas bien...

A qui la faute ?
Le professionnel va se retourner contre le particulier en disant que la zone de stockage n'est pas adaptée (il l'a vue puisqu'il a livré le client) et le client se retournera contre le vendeur : le bois n'était pas sec....
Là le probleme devient vite insoluble.



C'est pour éviter ce genre de situation que nous avons rédigé ces quelques articles dans lesquels vous trouverez des infos, des conseils et quelques astuces.

Bonne lecture !

 

 

Conseils pour l'achat de bois de chauffage en palette



 

Les avantages de la livraison de palettes de bois bûches :

- Le bois est déja rangé
L'argument fait mouche auprès des consommateurs qui manquent de temps ou qui ne peuvent assumer l'effort physique du rangement de bois en vrac (personnes agées par exemple).

- Le volume est optimisé (si le bois est rangé)
Certaines palettes montent haut et avec 1m2 au sol on peut disposer jusqu'à 3 Stères/M3 de bois.
(Si le bois n'a pas été rangé, il y a plus d'espaces vides et la palette ne sera pas haute)

- Le transport s'en trouve facilité
Il faut tout de même un équipement spécifique (transpalette ou autre)
=> Ce type de produit sera  particulièrement utile aux particuliers disposant d'une zone de stockage délicate d'accès (ex. le camion ne peut s'en approcher pour benner des buches en vrac).

 

Les inconvénients des palettes de bois energie:

- La palette et le rangement (industriel ou manuel) ont un cout que le professionnel reporte sur son client.

- La palette est assez large (1m en général) et le stockage en extérieur est un peu plus compliqué (à éviter si le bois a été séché en séchoir).

- Le prix est bien entendu plus élevé qu'en vrac, car il y a de la manutention et un besoin d'equipement (pour fabriquer et livrer).


Nos conseils pour l'achat de bois de chauffage en palette :

 

- Si le gain en confort est évident avec ce type de produit, le surcout est aussi substantiel. Il faut donc définir votre priorité : confort ou économies.

- Préférez le bois rangé en palette après avoir été séché (en général à 20% d'humidité ou moins garanti). C'est à cette condition que confort et économies peuvent aller de paire. Un bois sec, même s'il est plus cher, produit en effet plus de calories et peut donc se révéler économique.

- Vérifiez le volume réel et si la palette est récupérable (en général ce n'est pas le cas). Vérifiez aussi si le bois constituant la palette a été traité avant de le mettre au feu.

- Enfin stockez votre bois à l'abri de l'eau, si possible dans un endroit ventilé et sec (afin que son taux d'humidité ne remonte pas et que le bois garde toute son énergie utile)


Vous trouverez des fournisseurs de bois en palette près de chez vous
en utilisant le formulaire de recherche en bas de cette page.

Votre code postal suffit ! Une fois que les résultats apparaissent, sélectionnez la valeur " Conditionnement : En Palette" dans la zone grise (cf. image ci dessous) qui pour filtrer les résultats selon vos préférences.

@@photo94@@


Et pour finir, un exemple en vidéo de livraison de bois sur palette ci dessous avec la SARL Bonnaventure :

 

Allumage du bois de chauffage




- Des conseils pour allumer un bon feu de bois

Allumer un feu, c'est simple. Le faire efficacement et proprement pour que le feu prenne rapidement, c'est plus compliqué !

On vous explique la méthode inversée (allumage par le haut) ou "top down" en Anglais.

Si vous ne la connaissez pas, lisez cet article et regardez la video.
C'est étonnant, cela demande un peu de préparatif mais cela fonctionne superbement bien !

On évitera d'utiliser des petits bois traités, du papier journal coloré...tout cela n'est pas bon pour l'air que vous respirez !


- OK on a la bonne méthode 
* des buches assez sèches
* des buchettes pour le petit feu
* et quel allume-feu utiliser ?

On a fait un comparatif : L'allume-feu "écologique" qui a duré le plus longtemps a tenu 11 minutes... largement de quoi lancer le feu !


- Gérer les cendres, l'arrivée d'air, le ramonage, éviter les produits dangeureux...
voilà les conditions pour gérer l'allumage sans danger.


- Parfait, on a la méthode et les bons outils ...mais parfois cela ne fonctionne pas.
Pourquoi ?
Les raisons possibles sont multiples, on a essayé de les lister et d'envisager un début de solution pour chacune.
Cela a donné cette liste des problèmes récurrents avec du bois de chauffage.

 

Les types de cheminées et comment choisir ?



 

Taille, dimension, volume et poids du bois de chauffage



Quelles sont les dimensions proposées en stère ou m3 ?

 

A l’origine, le bois étant systématiquement stocké en bûches de 1 mètre, il fallait le couper en 2, 3 ou 4 morceaux, d’où les tailles standard de 25,33,ou 50 cm. Plus récemment, avec la généralisation de la mécanisation, les professionnels vous proposent de plus en plus des bûches en 30 ou 40 cm de long.

Si dans un foyer de 33 cm il semble logique d’utiliser la taille correspondante, souvent, il est plus facile de manipuler des bûches plus courtes de 30 cm voire même de 25 cm, sans que pour autant il y ait perte d’énergie. (Tout le monde n’a pas des bras de bûcheron, hein….), C’est donc aussi une question de convenance personnelle.

Il faut rappeler qu’il est important d’avoir des bûches de taille régulière, ne serait-ce que pour faciliter l’empilage, et donc la mesure de la quantité. C’est une des raisons pour lesquelles des marques comme France Bois bûches n’acceptent pas de variation de longueur de plus de 3%. (voir l'article comment être certain de la qualité de son bois").
 

A savoir  : Quand peut on raisonnablement estimer qu'il y a un souci avec la taille du produit livré ?

Selon la Charte qualité FrancilBois, Il y a un probleme de dimensions quand plus de 5% des buches ne sont pas a la bonne taille a  +/- 3% (longueur superieure maximale de 5%).

Une tolérance sans doute pas simple a gerer pour des buches de 25 cm tout de même.

 

 

Bois de chauffage 25 cm ou la "bûchette"

 

Cette taille était souvent réservée  aux petites cuisinières, mais les appareils de chauffage récents ayant un meilleur rendement, et les logements étant de mieux en mieux isolés, elle est de plus en plus demandée.

L’avantage d’une taille courte  : 
- la bûche de bois se manipule facilement, 
- elle n’est pas très lourde, 
- souvent elle sèche plus vite, 
- elle facilite l'allumage du feu de bois parce que la section est plus petite.

Autre avantage : elle prend peu de place puisque même si le m3 de référence (stère) est le même des bûches plus courtes empilées prennent moins de place (ici 0,6 m3 Apparent de bûches de 25 cm empilées pour un “stère”)

Un dernier avantage : vous pouvez l’utiliser dans toutes les tailles de foyer...  même si mettre des bûches de 25cm dans un foyer de 50cm …. bon… c’est possible, pour l’allumage ça peut être sympa.

Par contre, vous aurez plus de bûches à ranger que si vous aviez du 50 cm : la bûche d’origine ayant 1 mètre, elle est coupée en 4 morceaux, vous en aurez donc forcément deux fois plus que si vous aviez des 50 cm.

Autre inconvénient : elle est souvent plus chère, puisqu’il faut 3 traits de scie, ce qui veut dire que le travail est plus long, l’usure de la lame plus rapide aussi, du coup la coupe est aussi un peu plus onéreuse.

 

 

Bois de chauffage en 33cm , le best seller

 

Les bûches de 33 sont en passe de devenir la taille de référence.

Elle a l’avantage d’être plus facilement manipulable que la bûche de 50cm (moins lourde, moins “grosse”), elle est donc souvent utilisée à la place de ces dernières, même si là aussi du coup vous aurez plus de bûches à ranger qu’avec une taille plus grande.

Comme pour les bûches de 25cm, votre stock sera moins volumineux (0.7 m3 apparent de bûches de 33cm empilées pour un mètre cube de référence), et la section est souvent plus petite (12 à 15 cm pour optimiser la combustion).

Par contre : pas la peine d’essayer de les brûler dans un poêle ayant  foyer de 25cm…. elles ne rentrent pas : vous devrez les recouper, et ça c’est pas sympa du tout.

 

 

Bois de chauffage en 50cm

 

C’est la taille qui est traditionnellement utilisée dans la cheminée à foyer ouvert :  une bonne bûche de 50cm dégage beaucoup de chaleur, et brûle longtemps, mais elle a besoin d’un bon tirage pour que la combustion se passe correctement.

Elles ont l’avantage d’être rangées rapidement puisque le mètre cube de référence n’est coupé qu’une fois dans le milieu., ce qui implique aussi qu’au niveau de la place de stockage, elle avoisine le m3 (0.8 m3 apparent de bûches de 50cm empilées pour un “stère”)

L'inconvénient majeur, c’est qu’elles sont lourdes, et souvent difficilement manipulables, ont souvent une section plus importante, et sèchent plus difficilement.

Il faudra impérativement veiller à avoir des buchettes sèches pour l’allumage.
.

 

 

Le Poids d'un stère de bois ?

 

Si le stère de bois pose autant de problèmes, on peut se demander légitimement s’il n’est pas plus intéressant d’utiliser une autre unité de mesure, comme le poids. En fait, c’est une fausse bonne idée, parce que le poids de votre bois varie en fonction de l’essence (un feuillu dur comme le chêne sera plus lourd qu’un feuillu tendre cf. quel bois choisir) et du taux d’humidité des bûches. Quelques explications : 

- Les feuillus durs, de par leur densité, sont les plus lourds,(environ 1000 kgs verts) et perdent au séchage le moins de poids (puisque leur masse c’est du bois et non de l’eau) entre 18% et 23 % de perte de poids pour arriver à environ 700-800 kg une fois sec, ce qui explique leur fort pouvoir calorifique.

- Les feuillus tendres et les résineux. sont plus légers  puisque leur bois est moins dense. Ils pèsent 750 kg verts, contre 400-500 kg une fois passés dans le sèchoir.


L’autre variable qui agit sur le poids, c’est le taux d’humidité des bûches ambiant : une buche qui pèse  1 kg (par exemple)  en plein été à 40° à l’ombre, va reprendre quelques grammes en hiver lorsqu’il fait humide pendant plusieurs jours (elle ne fait pas de gras pour mieux passer l’hiver, mais la surface extérieure du bois va se gorger de l’humidité ambiante).

Donc pour mesurer le bois au poids, et être sûr qu’on ne vous vends pas de bois vert (plus lourd), il faut vérifier le  taux d’humidité de chaque bûche au moment de la livraison. Pas vraiment pratique….

 

 

1 stère de bois en m3 et équivalence en stère ou comment calculer le volume d’une stère ?


Puisque le poids est une mesure trop aléatoire, on utilise le mètre cube comme volume.

Le stère ou la corde, n’ont normalement pas le droit de parole chez une professionnel  puisqu’elles n’ont pas d’existence légale (voir le journal officiel de 1975). Elles s’apparentent à une mesure au pifomètre. Ce sont des unités de valeur malgré tout très utilisées. 



Voici comment faire pour obtenir une valeur en stère à peu près correcte :

- Si vous avez du bois en 1 mètre, calculer le stère est facile : longueur x Hauteur x largeur vous donne le mètre cube de référence donc le stère.

Le stère donc, est un mètre cube de bûches de 1 mètre empilées parallèlement.

- Là ou ça change, c’est quand vous avez des bûches plus petites, vous avez 1 stère, mais plus un mètre cube, parce qu’étant plus petites elles s'empilent mieux et occupent moins de place 

Pas de panique, il y a quand même quelques règles de calcul qui vous permettront de savoir combien de bois vous avez, et si votre livreur en a oublié.

 

Calculer 1 stère de bois de 33 cm

 


Si vous avez du bois en 33 cm, et que vous l’avez empilé soigneusement, vous devriez obtenir au minimum 0.7 m3 apparent de bûches empilées pour 1 m3 de référence (stère).

Pour 5 stères de bois par exemple, vous aurez 5x0.7 = 3.5 m3 apparent de bûches de 33 cm empilées.

Dans le sens inverse, si vous avez 1 mètre cube de bûches de 33 cm empilées, vous avez 1.43 m3 équivalent 1 mètre (stère)

 

Calculer 1 stère de bois de 50 cm

 

Pour les buches en 50 cm Le coefficient est de 0.8. Donc pour 1 m3 de référence (stère) vous aurez 0.8 m3 de bûches de 50 cm empilées.

Et si on reprend l’exemple plus haut : pour 5 stères de bois, vous aurez 5x0.8 = 4 m3 apparent de bûches de 50 cm empilées.

Dans le sens inverse, si vous avez 1 m3 de bûches de 50 cm empilées, vous avez 1.25 stère (m3 équivalent 1 mètre)

 

Le cas du m3 vrac

 

Il existe encore une autre façon de mesurer le bois de chauffage : Le m3 vrac, c’est à dire qu’on va mesurer la place qu’occupent les bûches  quand elles sont en vrac (dans la benne du camion par exemple) ou en tas livrées devant chez vous. Cela semble une bonne idée, parce que cela permet d’évaluer la quantité de bois avant le rangement, et elle est très utilisée dans certains pays comme l’Allemagne.

Mais à l’usage, il semble que cette mesure soit assez aléatoire, les bûches ne sont que très peu disciplinées et d’une fois à l’autre occupent plus de place dans la benne. De plus dans un contenant haut et étroit, vous aurez moins de stères pour le même volume vrac (surtout s’il s’agit de coupe en 50 cm) que dans un contenant large.

Les professionnels qui  “cubent en  vrac” (parce qu’avec la mécanisation le bois est souvent travaillé directement en bûches de moins de 1 mètre)  ont pris les mesures entre 3 et 5 fois de chaque contenant qu’ils utilisent, en partant du m3 de référence, et donc du “stère” en 1 mètre  pour faire la moyenne et avoir une bonne estimation de la quantité.

 

 

Calculer le volume d’une corde de bois

 

La corde est une unité très ancienne. Le tour du tas de bois devait correspondre à une certaine longueur de corde. Mais on n’utilisait pas les mêmes tailles de cordes dans toutes les régions françaises. Ainsi 1 corde dans l’Ouest correspondait à 3 stères (mais combien en M3 ??) contre 4 stères dans d'autres régions...
Alors comment faire ?

La meilleure réponse serait de ne pas utiliser cette mesure. C’est déjà assez complexe avec la stère vs le m3 !

 

 

 

En résumé, 
la taille  et la régularité des bûches qu’on vous livre est un élément important dans l’évaluation de la qualité de votre bois de chauffage : l’empilage, la manipulation et le contrôle de la quantité en sont facilités.
Ce n’est donc en aucun cas un élément à négliger, et là encore, les conseils du professionnel seront utiles.

Contactez les professionnels qui livrent près de chez vous 
en indiquant votre code postal dans le formulaire ci-dessous :

 

 

Les aides pour financer son chauffage au bois



 

Le chauffage au bois




- Une énergie économique

Là encore les chiffres parlent pour nous.
Le cout au kw/h est par exemple 3 fois moins cher que celui de l'électricité.


Source Ademe 


A noter l'existence de dispositifs d'aide pour rendre moins onéreux l'achat d'un appareil de chauffage comme les crédits d'impôts devenus "Ma Prime Renov' " et les Certificats d'Economie d'Energie ('prime énergie').


- Une énergie performante

Le chauffage au bois prend des formes très variées en fonction des appareils ( les cheminées, les poêles et les chaudières ) et des combustibles utilisés (buches, granulés, briquettes, plaquettes).
Mais dans tous les cas, d'énormes progrès techniques ont été réalisés ces dernières années afin d'améliorer la sécurité, les performances et l'étendue des besoins couverts.
Les poeles à bois doivent désormais avoir des rendements supérieurs à 70% et les poeles à granulés ou les chaudières permettent de flirter avec les 90 voire les 100%.
Les capacités de puissance, d'étancheité, de transfert de chaleur par canalisation ou reseau d'eau permettent de répondre aussi bien à des besoins de petites maisons BBC que des projets industriels. Les progrès sont remarquables !


- Une énergie respectueuse de l'environnement

Nous en parlons ici.
Et dans les autres pages de cette rubrique nous allons notamment étudier les types d'appareils qui permettent de se chauffer au bois.
 

 

Qu'est-ce qu'un stère de bois et quel est le prix d'un stère ?



- Qu’est ce qu’un stère de bois (st.) ?

 

Cela correspond à un volume de 1 m3 de bois avec des bûches de 1 mètre.

Mais attention si vous commandez des buches de 33cm vous n’aurez pas 1m3 de bois !
Cela tient au fait  que des bûches de 33cm se rangent mieux que des bûches de 1 mètres !

Une fois rangé, le stère de bois coupé en bûches de 33 cm ne fera plus que 0.7 m3.

Vous aurez 0.8m3 de bois avec 1m3 en 50cm et  0.6m3 avec des bûches de 25 cm.
Et cela vaut pour toutes les essences.


Voyez le dessin juste au dessus pour visualiser cette réalité à l'origine de bien des contrariétés !

1 stère en 1 m = 1
1 stère en 50 cm = 0.80
1 stère en 40 cm = 0.74
1 stère en 33 cm = 0.70
1 stère en 25 cm = 0.60
1 stère en 20 cm = 0.57


Le stère de bois de chauffage n'est donc pas une mesure très fiable. Il est préférable d'utiliser le m3.

 

 

- Prix du stère de bois: Est-ce que le bois de chauffage est économique?


Avec un prix au stère moyen de 55 € et 75 €, le kWh revient à  0,04 € mais cela dépend aussi de la qualité de l'installation et du bois.
(plus de précisons et les tarifs par region ou types de bois ici)

Selon ces mêmes analyses du Ministère de l'Economie, voici le prix en kilowatt/heure (kWh) toutes taxes comprises des autres énergies :
- chauffage à l'électricité : 0.16€ environ
- propane : 0.12€
- gaz de ville : 0.08€ 
- granulés de bois : 0.07€

A vous d'en tirer les conclusions...


Pour en terminer,
vous trouverez sur Bois-de-Chauffage.net les offres des professionnels présents dans l'annuaire à la fois en M3 ET en Stère.
Vous disposez ainsi des 2 chiffres, pour éviter on l'espère, les erreurs d'interprétation  !

Faîtres une recherche avec votre code postal dans le formulaire ci-dessous et constatez-le par vous même !

 

Quelle est la meilleure essence de bois pour se chauffer ?




Le chêne comme bois de chauffage

 

Le chêne (blanc dans le Sud de la France ou en Ardèche et vert ou chêne tout court d'ailleurs)  est un des bois les plus recherchés pour le chauffage.

C’est un feuillu dur, dense, qui brûle longtemps et produit de belles braises pour un haut pouvoir calorifique.
Sec, il produit peu de fumées se consume lentement et ne salit que très peu votre installation (quel est le meilleur bois de chauffage).

Il se reconnaît à son aubier (cercle blanc sous l’écorce) et son bois généralement ambré.
Il a aussi une écorce épaisse qui peut ne pas plaire….

L’inconvénient majeur est son temps de séchage :
plus de 3 ans souvent à cause des tanins incombustibles qu’il contient.


 

Bois de hêtre, frêne, chataignier comme bois de chauffage


Le hêtre, le frêne et le charme sont des feuillus durs d’excellente qualité pour la combustion : ils chauffent longtemps, font de bonne braises et ne dégagent pas de fumées, De plus, ils sont faciles à utiliser.

Comme le chêne, leur bois est dense : ils sont très prisés en menuiserie, les bois destinés au chauffage cependant sont souvent issus de taillis, ou de houppiers (parties supérieurs de l’arbre) inexploitable pour la belle ouvrage.

On reconnaît le hêtre à son écorce grise, souvent lisse, et à la surface de son tronc régulière. Son bois est jaune clair à rosé et se reconnaît grâce à son  dessin de mouchetis

Le frêne quant à lui est presque blanc, sans pratiquement de noeuds, Son écorce est fine, mais striée. Son bois est blanc à rosé, souvent plus sombre au milieu, avec des lignes concentriques très marquées. Il peut sembler plus léger que le hêtre, mais sa qualité de combustion est identique.

Le châtaignier quant à lui a beaucoup de similitudes avec le chêne: bois sombre, écorce importante. Sa particularité est de produire des étincelles et des projections lors de la combustion. Il n’est donc pas recommandé dans les foyers ouverts. Contrairement au hêtre, chêne et frêne, il est recommandé de ne pas l’utiliser en essence pure, et donc de le mélanger à d’autres feuillus durs.

 

 

Les fruitiers comme bois de chauffage

 

Une seconde catégorie de bois sont les fruitiers. Ce sont des bois de seconde catégorie qu’il ne  faut pas négliger : leur utilisation en chauffage peut être intéressante à condition de ne pas les utiliser en essence pure. Ces feuillus  brûlent assez vite, et la production de chaleur est moindre, mais combinés avec des feuillus durs, ils peuvent activer leur combustion, ou faciliter l’allumage du feu.


 

Les bois blancs comme bois de chauffage

 

La troisième catégorie de bois de chauffage comprend les bouleaux, les peupliers, les platanes.

Ce sont des bois tendres qui brûlent vite, ne produisent que peu de chaleur.
Ils peuvent être utilisés pour l’allumage, pour booster la combustion d’un feu mourant ou faciliter l’allumage d’un feuillu dur récalcitrant.(voir aussi l'article sur “les problèmes inhérents au bois de chauffage”).

Si vraiment on tient à les utiliser, le plus malin est de les mélanger en petite quantité à des feuillus durs. 


Le cas du Bois de bouleau

Bien que ce soit un bois qui soit classé dans les feuillus tendres, Il est recherché par certains utilisateurs de cheminées à foyer ouvert car Il produit de belles flammes, et ne fait pas de projections. De plus avec son écorce blanche, il est très apprécié pour son aspect esthétique.

 


Bois de sapin et résineux

 

La dernière catégorie de bois est celle des résineux : pin, sapin, épicéa, mélèze sont les principales essences présentes en France.
Ils sont faciles à reconnaître : relativement léger, leur bois sent … la résine.


Ce sont des bois qui dégagent beaucoup de chaleur à la combustion, mais ne feront pas de braise. De plus leur combustion dégage….de la résine, qui va se déposer sur les parois de votre appareil, et sur les conduits de votre cheminée, qu’il faudra éliminer pour ne pas risquer de détériorer votre appareil. (lire aussi l'article “précautions à prendre avant d’allumer un feu”).
 

On les réservera pour l’allumage : faciles à fendre (le plus souvent) ils s’enflamment vite, et la chaleur qu’ils dégagent va chauffer le conduit de cheminée, et amorcer une belle combustion des feuillus durs.
 

Leur sciure constitue l’élément principal des granulés parce qu’elle produit beaucoup de chaleur, le process de fabrication élimine les inconvénients de la résine..

 

 

En résumé,
la meilleure essence est ….. celle que vous préférez : Toutes brûlent plus ou moins bien.
Il y a des inconditionnels du chêne, comme du hêtre ou du frêne, pas la peine d’essayer de les convaincre, ils n’en démordent pas : c’est leur bois qui est le meilleur.
L’important, cependant; étant que votre bois soit en majorité du feuillu dur, et élément à ne pas négliger, il faut qu’il soit  SEC, sinon même le meilleur bois brûlera  très mal.

Indiquez votre code postal dans le formulaire ci-dessous
et voyez quelles essences les professionnels vendent près de chez vous :

 

Taux d'humidité et pouvoir calorifique du bois de chauffage



1 kg de bois c'est une certaine quantité d'énergie potentielle s'il est brulé.
On parle de "pouvoir calorifique du bois de chauffage".

L'Ademe, dans son etude "Validation des méthodes de mesures des caractéristiques des combustibles bois déchiquetés" disponible en ligne sur www.boisvivant.com, avait mesuré en 2002 l'impact de l'humidite sur le pouvoir calorifique du bois (PCI)

Voici la courbe des mesures qui indiquent bien que plus le bois est sec , plus il est à meme de libérer de l'énergie donc de la chaleur.

Un bois sec (20% d'humidité) une fois brûlé, génère 3.8 kW/h ( kilo Watt par heure).
A 25% d'humidité, cela descend à 3.6 kW/h.
A 30%, il tombe à 3.3 kW/h.

Vous imaginez à combien il descend si on utilise du bois fraichement coupé dont le taux d'humidité tourne autour de 60% ... ?

Allons au bout de la logique : n'est il pas censé de payer un bois plus cher s'il est sec ?

- C'est d'abord sensé économiquement : le bois ne sèche pas par magie, il faut soit  le stocker de long mois abrité et à l'air libre soit le  passer dans un séchoir : cela coûte de l'argent au revendeur de bois dans les 2 cas .

- Mais c'est aussi un acte censé pour le consommateur : le bois sec va moins polluer et va libérer plus de chaleur.
On le constate avec les chiffres plus haut : il est rentable d'acheter un bois sec 10% plus cher...sans compter les coûts liés à l'utilisation de bois pas assez sec (vieillissement prématuré de l'appareil, entretien via le ramonage).

A noter la vente sur Internet d'humidimetres (hygromètres) adaptés au bois de chauffage sur les sites d'encheres et ici.