Vous appréciez ce site ? partagez-le :
 - Bois de chauffage .Net

La bonne gestion du feu tient un rôle important dans l’obtention effective de bons rendements au même titre que la qualité de l’appareil et la qualité de l’installation.

  • Description
Evoquons tout d’abord les différentes étapes de la combustion du bois :

* Evaporation :
L’eau contenue dans le bois s’évapore en vapeur d’eau (fumées blanches).
Autant qu’il n’y est pas trop d’eau sinon on perd des calories pour rien ! Voir nos conseils à ce sujet ici

* Gazéification : La combustion des atomes du bois libère des gaz qui s’enflamment…enfin normalement.
Tout ira d’autant mieux qu’il y a une bonne montée en température dans le brasier.

* Carbonisation : Le bois devient charbon. Il « rougeoie »

  • Allumage
Chacun sa méthode :
Le but est de faire prendre le feu rapidement et d’éviter d’obtenir un feu qui couve.
Cela nécessite un combustible bien sec et une arrivée d’air adaptée.

* Technique classique
On pose du papier  journal froissé et/ou du bois d’ allumage (préférable) au dessus de 2/3 buches.
Non seulement le bois doit prendre s'enflammer mais il faut que la température s'élève rapidement.

* Technique inversée ou "top down"
Cette technique permet de bien bruler les gaz mais ne s’adapte pas à tous les appareils. On met en effet les buches par-dessous et on met du bois d’allumage par-dessous. Elle est particulièrement efficace.
Voir la video ici

  • Rechargement
Quand il ne reste plus que des braises, c’est le moment d’enlever l’excès de cendres de la chambre de combustion (avec prudence), de remuer les braises, de les ramener vers l’avant si besoin et de rajouter plusieurs buches.

Pensez à ouvrir l’admission d’air (primaire) et à fermer la porte et cette même admission une fois que le bois sera carbonisé.

Chaque cycle procure entre trois et huit heures de chauffage, selon la quantité de bois
utilisée et la quantité de chaleur requise.

L’utilisation de grosses buches plus tassées prolonge le cycle mais attention au feu qui couvre.

A noter qu’il est possible de suivre le cycle du feu en observant les températures de l’appareil avec un thermomètre (voir les accessoires en bas de cette page)

  • Conseil
NE JAMAIS LAISSER LE FEU COUVER

Tant qu’il reste du bois dans la chambre de combustion, il doit subsister des flammes.
Sans flammes, la fumée s’échappera avant d’être brûlée, ce qui réduit l’efficacité de la combustion et accroît vos dépenses comme la pollution (source SCHL CMHC).