Avec BOIS-DE-CHAUFFAGE.NET :
1/ Comparez les offres de bois Comparez les offres de bois de chauffage & pellets
2/ Choisissez votre fournisseur Choisissez votre fournisseur
3/ Commandez en direct Commandez en direct
Vous appréciez ce site ? partagez-le :

Précautions à prendre avant d'allumer un feu

Ca y est, vous êtes devant votre poêle à bois, vous avez tout ce qu’il vous faut pour votre flambée, vous êtes fin prêt, dans les starting block.

Pas si vite !

Il y a encore quelques petites choses à savoir concernant l’allumage de votre feu de bois, pour le faire en toute sécurité. 

Effectuer le ramonage de la cheminée (ou du poêle)

 
Avant de commencer, il faut s’assurer du bon état de votre conduit de fumée, et pour ça il faut faire appel au ramoneur.
Pourquoi faire ramoner sa cheminée ?
 
J’en vois certains rigoler…. mais non, là c’est sérieux !
 
Pour commencer, cela doit obligatoirement être effectué deux fois par an par un professionnel, c’est une obligation règlementaire.
Cela peut être utile pour faire jouer l’assurance habitation en cas d’incendie.
 
Mais au-delà de l’obligation, le ramoneur vérifie l’état de votre conduit et le nettoie :
- vos appareils auront ainsi un meilleur rendement,
- et vous éviterez tout risque d’incendie ou d’intoxication au monoxyde de carbone.
 
 
 

L'entretien du poêle

 
Un entretien régulier est très important, si vous voulez vous en servir longtemps, vous devrez :
 
- Nettoyer la vitre avec du papier journal humide trempé dans de la cendre fine, ou éventuellement un produit du commerce.
 
- Nettoyer les parois à l’aide d’un aspirateur type aspirateur à cendres (par exemple celui ci)  en évitant d’utiliser votre aspirateur de salon qui n’est pas fait pour). Si vous avez déjà l’aspirateur, vérifiez les orifices de ventilation haut et bas, et éliminez ce qui pourrait les boucher.
 
- Vérifier le joint de vitre : c’est quand même mieux si les fumées restent dans l’appareil !
 

Evitez l’essence, le pétrole ou autre accélérateur, et évitez l’aggloméré le contreplaqué ou tout autre bois transformé.
 
Votre poêle à bois est fait pour brûler du bois et c’est tout  (eh oui), la combustion de bois transformé, laqué, verni peut l’endommager, et dégage des gaz polluants.
 
Allumer un feu dans sa cheminée ou dans son poêle est relativement simple.Si toutefois vous ressentez le besoin d’utiliser de l’essence, du pétrole ou tout autre artifice, parce que votre bois ne s’allume pas, ou parce qu’il ne dégage pas assez de chaleur, c’est peut-être qu’il n’est pas assez sec.

Vous trouverez en France des professionnels sérieux à même de vous vendre un bois de chauffage de qualité.
Beaucoup sont listés dans l'annuaire Bois-de-Chauffage.Net et vous les trouverez en lancant une recherche en bas de cette page.
 
 
 

Retirer les anciennes cendres régulièrement 

 
Pour que votre appareil fonctionne correctement, et pour permettre à l’air d’alimenter votre flambée, il faut vider le bac à cendres régulièrement
(si vous faites du feu en continu, cela revient à le faire au moins une fois par semaine).
 
 
 

Une bonne gestion de l’arrivée d’air

 
Bon, là c’est plus technique, et en même temps non (vous allez voir).
 
Pour que la combustion se passe bien, une arrivée d’air maîtrisée est très importante. (dans ce domaine, il n’existe pas de science exacte).
 
Air primaire pour le démarrage et l'évacuation de la vapeur d'eau, air secondaire pour contrôler la combustion et brûler les gaz du bois, il vous faudra un peu d’expérience pour apprendre à les gérer correctement.
 
Contrairement à ce que certains pensent, rien ne sert de fermer au maximum les clapets d’air dans le but d’économiser du bois.
Un feu qui couve ne fera qu’endommager votre conduit de fumée et laisser des imbrulés s’envoler dans l’air que nous respirons.
 
Si vous avez trop chaud, deux solutions :
- vous enlevez votre pull et vous ouvrez les fenêtres,
- ou vous réduisez la quantité de bois, et le nombre de rechargements
(dans ces cas là, on appréciera d’avoir un poêle avec une forte masse voire des matériaux d’accumulation car cette masse diffuse la chaleur plus doucement donc plus longtemps). 
 
Si vous n’êtes pas sûr que l’arrivée d’air est ouverte (ce n’est pas forcément indiqué ouvert ou fermé) vous entrebâillez la porte de votre appareil, et vous y approchez   un briquet allumé. Si la flamme s’incline vers l’intérieur, votre tirage est bon. Dans tous les autres cas, ce n’est pas gagné, et vous feriez mieux de contacter votre installateur.
 
 
Dernière précision :
Cela semble évident : ne jamais confier l’allumage de feux dans une cheminée, un poêle ou un barbecue à un enfant (sans surveillance, c‘est trop risqué).
 

 

 
Vous savez maintenant qu’avant d’allumer votre feu de bois en sécurité, il vous faut :
- veiller au passage du ramoneur (vous savez le petit bonhomme tout noir qui porte bonheur), 
- nettoyer régulièrement votre appareil et vider  les cendres, 
- utiliser un combustible de qualité, 
- et apprendre à gérer l’arrivée d’air.
 
Cela reste somme toute assez basique non ?