Avec BOIS-DE-CHAUFFAGE.NET :
1/ Comparez les offres de bois Comparez les offres de bois de chauffage & pellets
2/ Choisissez votre fournisseur Choisissez votre fournisseur
3/ Commandez en direct Commandez en direct
Vous appréciez ce site ? partagez-le :

Quel séchage pour le bois de chauffage ?

Si au moment de la combustion, votre bois de chauffage brûle mal, s’il dégage beaucoup de fumée et ne produit pas de braises, vous êtes en droit de vous demander si le bois qu’on vous a livré est assez sec et s' il contient encore trop d’eau pour avoir un bon pouvoir calorifique.. 

ALors comment reconnaitre un bois sec ?

Y a-t-il des trucs ? des astuces ?

Comment savoir si le bois de chauffage est sec ?

 
Quand on est novice, et qu’on a en main une bûche de bois, il est difficile de juger de son taux d’humidité.

- Sec, vous aurez du plaisir à allumer votre feu
- Pas sec…. ce ne sera pas vraiment le cas, car il sera compliqué à allumer et il ne dégagera pas beaucoup de chaleur (on en parle aussi dans l'article les problèmes les plus fréquents avec des bûches)
 
Dans un premier temps, pourquoi ne pas vous adresser directement au professionnel en lui demandant quel est le taux d’humidité des buches qu’il vous livre.et au besoin, il pourra le mesurer devant vous grâce à son humidimètre en vous donnant quelques bons conseils. (cf. "comment être certain de la qualité de son bois de chauffage").
 
Vous pouvez aussi avoir recours à ces petits trucs pour vérifier si votre bois est assez sec pour être brûlé dans votre poêle  :
 
- Le bois sec est plus léger que le bois humide. Bon, dit comme ça, ça ne vous aide pas forcément, puisqu’il faudrait comparer, et que ce qui vous peut paraître lourd, n’est pas forcément du bois humide, mais peut-être du feuillu dur, par rapport à du feuillu tendre.
 
- .L’écorce se détache facilement, il n’a pas de trace de moisissure, et n’a presque pas d’odeur (sauf les résineux, qui eux sentiront toujours la résine, même dans 10 ans).
 
- Les bûches présentent des fissures aux extrémités. Oui bon pas toujours, s’il fait humide, ces fissures se resserrent, ce qui ne veut pas dire que le bois n’est pas sec.
 
- Frappez deux bûches ensemble, si le son est clair, c’est que votre bois est sec. Si au contraire il est sourd, et qu’on ne l’entend presque pas, c’est que votre bois est trop humide. Mais là encore, si vous le faites pour la première fois, vous ne ferez pas forcément la différence.
 
- Il y a aussi la technique du liquide vaisselle : mettez en un peu sur une des extrémités de la bûche et soufflez dans l’autre (fort) si votre bois est sec, vous devriez avoir des bulles sur le côté liquide vaisselle.
 
Le plus sûr est encore d’avoir recours à un humidimètre (on en parle juste après). Utilisé correctement, c’est un bon moyen pour savoir si votre bois de chauffage va dégager assez d’énergie lors de la combustion, encore faut-il savoir s’y comment s’y prendre :
 

 
 

Comment mesurer l’humidité du bois de chauffage ?

 
Les humidimètres destinés au bois  de chauffage, mesurent  le taux d’humidité sur masse brute.(et ce n’est pas la même mesure que pour les menuisiers)
 
La méthode la plus précise est celle de la déshydratation : le bois est pesé avant d'être déshydraté, puis re-pesé à la sortie du four.
La différence entre les deux valeurs permet de donner le taux d’humidité sur brut. Cette méthode est réalisée en laboratoire.
 
Les professionnels eux utilisent l'humidimètre à pointe (voyez à quoi cela ressemble ici).

Pour que la mesure soit réalisée correctement, il faut prendre quelques précautions :
- Prendre une bûche dans le milieu du tas de bois (pour ne pas avoir celle qui aura été en contact soit avec le soleil, soit avec les intempéries)
- Insérer les pointes de l’humidimètre au tiers de la longueur et au tiers de l’épaisseur sur la tranche. (pas sur l’écorce, ni sur la section.)
 
Pour une valeur vraiment précise il faudrait fendre la bûche, et prendre la mesure sur la tranche fendue.
 
Si la valeur est inférieure à 20% : c’est parfait.
Entre 20 et 25 % c’est OK (il faut être indulgent, beaucoup de facteurs peuvent influencer la mesure : l'humidité de l'air,la température ambiante, une pluie qui vient de tomber etc..).
Au dessus de 25 % votre bois est clairement trop humide pour être brûlé. Il faudra terminer de le sécher, et cela peut prendre plus ou moins longtemps, les conditions de stockage sont primordiales dans ce cas là. 
 
 
 

Combien de temps de sécher mon bois de chauffage ?

 
Si vous ne disposez pas d’un séchoir (c'est rare ! ;), il est utile de savoir combien de temps ça va prendre de sécher votre bois trop humide.
 
La réponse n’est pas aussi facile que vous l’imaginez : cela dépend de la classe d’humidité, et des essences.
 
Pour les bois verts (plus de 35 % d’humidité )
 
- Les feuillus durs tels que le hêtre et le frêne sèchent en général entre 12 et 18 mois après la coupe de l’arbre, selon leur exposition, la taille des bûches, s’ils sont bien empilés et bien aérés.
 
- Le chêne contient des tanins, (acide incombustible) qui devra être éliminé (par exposition aux intempéries) avant de pouvoir l'utiliser dans la cheminée. Son temps de séchage est donc beaucoup plus long.(36 mois minimum)
 
- Les feuillus tendres et les résineux mettent moins longtemps à sécher car leur faible densité est faible.
 
- Le bois fendu sèche plus vite que les rondins. Comptez 6 mois à 1 an supplémentaire pour les rondins.
 
- Les bûches courtes (25 ou 33 cm) sèchent plus vite que les bûches de 50 cm ou 1 mètre.
 
 
Pour les bois mi-secs, entre 20 et 35 % d’humidité, le temps qu’il faut pour qu’ils atteignent le taux idéal est en général de 6 mois. Ce processus est accéléré si vous prenez la précaution de vous faire livrer avant l’été : les conditions sèches et chaudes agissent comme un four et accélèrent le séchage de votre bois.
 

A savoir
Un bois qui a été sec et qui a repris de l'humidité suite à une pluie ou à de la neige peut très vite sécher.
Le problème, c'est que le testeur d'humidité va indiquer un taux d'humidité élevé si la mesure est prise là ou l'eau est arrivée. 
Il faut garder en tête que le bois reste sec à coeur et que l'humidité est une humidité de surface. Elle diminuera en 1 ou 2 semaines si le bois est ventilé dans un endroit sec.
C'est le seul cas ou un bois humide  (50/30%) est acceptable.
L'ideal serait bien sur que les professionnels stockent le bois sous abris et livrent le bois sous bâches. Cela nécessite beaucoup d'argent et du temps et les marges du secteur ne permettent pas souvent ces investissements (on se focalise trop sur le prix et la concurrence du bois vendu au noir ne facilite pas le travail de qualité : Resultat des cours les professionnels n'ont pas toujours les moyens de bien s'équiper et de bien travailler).
 

Dans tous les cas, seul l’humidimètre décide si le bois est sec. C’est la seule valeur qui compte, même si le bois n’a pas été stocké le temps requis.
Et si vous n'en avez pas, il faut faire un feu pour tester le bois !
 
 
 
 
En résumé,
pour savoir si votre bois est sec, il y a bien quelques recettes de grand mère, mais, la solution la plus sûre est de le tester avec un humidimètre à pointe, et pourquoi ne pas demander directement à votre fournisseur de réaliser la mesure devant vous ? Vous trouverez des testeurs d'humidité de qualité correcte (pas professionnels ceci étant dit) ici 

Et pour connaître le taux d'humidité des bois vendus près de chez vous,
indiquez votre code postal dans le formulaire ci dessous :